Les gras démystifiés: les réponses à vos questions

Les gras démystifiés: les réponses à vos questions
4 mars 2013

Q : Dois-je éviter d’offrir de l’huile d’olive et du beurre à mon enfant?
Q : Quelle est la quantité maximale de gras trans acceptable dans un produit?
Q : La boisson d’amande contient-elle suffisamment de bons gras pour les enfants?
Q : Mon enfant fait du cholestérol. Que faire?
Q : À quel âge peut-on donner des produits faibles en gras à un enfant?
Q : Est-il mieux d’offrir du yogourt grec ou un yogourt à 8 % de matières grasses à un enfant?
Q : Il m’arrive d’offrir des gâteries comme des biscuits ou un morceau de gâteau à mon enfant. Est-ce correct?

Q : Dois-je éviter d’offrir de l’huile d’olive et du beurre à mon enfant?

R : Les huiles végétales non hydrogénées sont à privilégier dans l’alimentation de l’enfant au quotidien. Elles sont intéressantes vu leur contenu en acides gras monoinsaturés et polyinsaturés, 2 catégories de gras bénéfiques pour la santé. Pour sa part, l’huile d’olive est reconnue comme étant une bonne source d’acides gras monoinsaturés. L’huile de canola en contient aussi, mais elle se démarque particulièrement pour sa teneur en acides gras oméga-3. L’huile de soya contient aussi des oméga-3. Les huiles de noix (Grenoble, noix de cajou…) et de graines (tournesol, sésame…) sont aussi intéressantes et s’utilisent très bien dans la préparation des vinaigrettes.

Même si elles proviennent de sources végétales, certaines huiles, comme l’huile de noix de coco et l’huile de palme ou de palmiste, contiennent des gras saturés.

D’origine animale, le beurre est riche en gras saturés, des gras nuisibles à la santé, lorsque consommés en grande quantité. Cela dit, rien ne vaut le goût du beurre dans certaines recettes de biscuits, de pâte feuilletée ou de gâteaux. Il n’y a pas de mal à vous laisser tenter de cuisiner de petites douceurs avec du beurre de temps à autre.


Q : Quelle est la quantité maximale de gras trans acceptable dans un produit?

R : On retrouve les gras trans principalement dans les produits transformés par l’industrie alimentaire. Les produits de boulangeries et de pâtisseries ainsi que les aliments frits en sont de bons exemples. Considérant l’effet néfaste des gras trans sur la santé, il n’y a pas de quantité acceptable recommandée. Les produits qui en sont exempts sont à privilégier. Attention! Si le tableau de valeur nutritive indique 0 g de gras trans, il n’est pas garanti qu’il n’en contienne pas du tout. Selon les règles d’étiquetage nutritionnel, le fabricant est en droit d’arrondir à la baisse la valeur en gras trans du produit (à zéro) lorsqu’il en contient moins de 0,2 g pour la portion de référence et si le produit rencontre les critères d’une faible teneur en gras saturés. La quantité est négligeable dans une portion, mais elle s’accumule quand l’enfant mange une plus grosse portion ou consomme souvent l’aliment en question.

La liste des ingrédients peut donc vous être très utile pour repérer les sources de gras trans. Cherchez-y les termes suivants : huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées, margarines hydrogénées ou partiellement hydrogénées, shortening. Souvenez-vous que les ingrédients sont indiqués par ordre d’importance en quantité dans la liste des ingrédients (de la plus grosse à la plus petite quantité). De plus, « sans gras trans » ne veut pas dire faible en matières grasses. N’hésitez pas à comparer les produits entre eux en consultant le tableau de valeur nutritive.


Q : La boisson d’amande contient-elle suffisamment de bons gras pour les enfants?

R : Les gras contenus dans les boissons végétales (amande, soya, etc.) sont principalement de bons gras pour la santé. Ces boissons ne contiennent pas de cholestérol et très peu de gras saturés. Cela dit, les substituts du lait tels que les boissons d’amande et de riz ne sont pas recommandés pour les enfants étant donné leur faible teneur en calories. En plus d’être pauvres en matières grasses, ces boissons ne contiennent pas suffisamment de protéines. Quant à la boisson de soya, elle peut être intéressante à offrir aux enfants âgés de plus de 2 ans. Toutefois, assurez-vous d’offrir une boisson enrichie de calcium et de vitamine D. Les versions nature et aromatisée à la vanille sont à privilégier puisque leur contenu en sucre s’apparente à celui du lait de vache. Quant aux autres versions aromatisées (chocolat, fraise, cappuccino), elles sont trop sucrées et ne sont pas recommandées, à moins de les allonger avec une boisson nature.


Q : Mon enfant fait du cholestérol. Que faire?

R : Lorsqu’un enfant présente un profil en lipides sanguins anormal, il s’agit souvent d’une question d’ordre génétique et d’hérédité. L’alimentation de l’enfant n’est généralement pas la cause de ce problème de santé. Dans une telle situation, il est primordial d’en discuter avec le médecin. Une consultation avec une nutritionniste est aussi fortement recommandée. Elle saura évaluer l’état de santé de l’enfant ainsi que son alimentation habituelle. Par la suite, elle sera en mesure de donner des conseils adaptés et personnalisés aux besoins de l’enfant.


Q : À quel âge peut-on donner des produits faibles en gras à un enfant?

R : Les produits allégés ne conviennent généralement pas aux enfants. Étant en période de croissance rapide, les enfants ont besoin de beaucoup d’énergie. Les lipides (les gras) représentent donc un apport important d’énergie dans leur alimentation. De plus, vu leur petit estomac, le lait entier (3,25 % M.G.), le yogourt à au moins 2 % M.G. et le fromage sont entre autres des aliments à privilégier puisqu’ils sont à la fois denses en énergie et nutritifs.

Dans le corps, les lipides participent à l’absorption de vitamines essentielles au bon développement et à la croissance de l’enfant. La vitamine D en fait partie. C’est ainsi qu’une diminution de la consommation de matières grasses pourrait représenter un risque de carence en certains nutriments essentiels, tels le calcium dont l’absorption par l’organisme dépend de la vitamine D.


Q : Est-il mieux d’offrir du yogourt grec ou un yogourt à 8 % de matières grasses à un enfant?

R : Un yogourt contenant au minimum 2 % de matières grasses répond bien aux besoins des enfants. Pour sa part, le yogourt grec est intéressant vu sa teneur en protéines. C’est le processus de fabrication qui lui confère cette qualité nutritive. Toutefois, selon le procédé utilisé, la quantité de calcium contenu dans le produit est affectée. Certains yogourts grecs sont moins riches en calcium que les yogourts nature tandis que d’autres en offrent près du double. Le yogourt grec est donc un aliment nutritif qui peut être servi aux enfants pour varier l’offre de produits laitiers dans leur alimentation.

En ce qui concerne le yogourt à 8 % de matières grasses, celui-ci peut aussi faire partie d’une saine alimentation chez l’enfant. Au quotidien, le yogourt contenant jusqu’à 10 % de M.G. est tout à fait indiqué pour répondre aux besoins des jeunes enfants. Sa texture onctueuse et veloutée est agréable en bouche et souvent bien appréciée. La version nature dans laquelle vous ajoutez des fruits ou un peu de sirop d’érable est préférable aux versions aromatisées. Pourquoi? Parce que la valeur nutritive des yogourts aromatisés peut s’apparenter à celle de la crème glacée. Dans ce cas-ci, ils ne devraient être offerts qu’à l’occasion.


Q : Il m’arrive d’offrir des gâteries comme des biscuits ou un morceau de gâteau à mon enfant. Est-ce correct?

R : Tout aliment a sa place dans une saine alimentation. C’est une question de fréquence et de quantité. Offerts à l’occasion, les biscuits et les gâteaux font partie d’une saine alimentation. Interdire ces aliments ne fera que les rendre plus intéressants aux yeux des enfants. Un aliment interdit devient rapidement plus attrayant que s’il est disponible à l’occasion. Le fait de mettre un dessert plus sucré au menu 1 ou 2 fois par semaine contribue à l’équilibre alimentaire.

Préparez vos desserts maison, ils seront plus faibles en matières grasses, moins sucrés et plus nutritifs que ceux du commerce. Profitez-en aussi pour les cuisiner avec votre enfant. C’est une belle activité à faire en famille quand le temps s’y prête, surtout les fins de semaine!


Notez que les nutritionnistes d’Infocuisine ne répondront pas à de nouvelles questions dans cette page, mais qu’il vous est toujours possible de les contacter par le site Web de nospetitsmangeurs.org.

Nos petits mangeurs
L'alimentation de vos enfants vous préoccupe? Voici les conseils personnalisés des nutritionnistes de Nospetitsmangeurs.org.
Tous les billets de l'auteur

Partager