Grossesse: le café, le thé et les tisanes

Grossesse: le café, le thé et les tisanes

Le café et le thé ne sont pas interdits durant la grossesse mais il faut porter attention à la quantité de caféine consommée au cours de la journée.

Il est important de boire suffisamment durant la grossesse : au moins 1 litre et demi par jour. Boire régulièrement permet une bonne hydratation et facilite l’élimination des déchets du corps de la mère et de celui du bébé dans l’urine. Avec les fibres alimentaires, l’eau aide à prévenir la constipation. Les femmes qui ont de l’enflure aux pieds à cause de la rétention d’eau doivent boire tout autant. En effet, l’enflure dépend très peu de la quantité de liquide qui est bu.

L’eau est la meilleure des boissons. Les jus de fruits et de légumes, les bouillons, les soupes et le lait, par exemple, contribuent à l’apport total en eau. Toutefois, en raison de la caféine qu’ils contiennent, il y a des restrictions concernant le café, le thé, les boissons gazeuses et les boissons énergisantes. Quant aux tisanes, certaines plantes sont contre-indiquées pour les femmes enceintes. Voici les principales recommandations à ce sujet.



La caféine

La caféine stimule le système nerveux de la femme et du foetus. Prise en trop grande quantité, cette substance peut causer des palpitations, de la nervosité et perturber le sommeil. Parfois, la grossesse rend la femme enceinte plus sensible aux effets de la caféine. Par ailleurs, une consommation excessive accroît le risque d’avortement spontané (appelé aussi fausse couche) et de naissance prématurée.

Café et thé

Le café et le thé, qui contient aussi de la caféine, ne sont pas interdits, à condition d’en limiter sa consommation. Il est conseillé de ne pas dépasser 300 mg de caféine par jour, peu importe sa provenance. Par exemple :

Mieux vaut ne pas boire le thé ou le café pendant ou tout de suite après le repas. Ils renferment des substances qui nuisent à l’absorption du fer et du calcium.
  • une tasse (environ 250 ml) de café filtre contient en moyenne 179 mg de caféine;
  • un espresso de 50 ml contient 89 mg de caféine;
  • une tasse (environ 250 ml) de thé noir en sachet en renferme 50 mg;
  • une tasse (environ 250 ml) de thé vert en contient 30 mg.

Il faut faire attention aux grands formats vendus dans les comptoirs à café. Certains peuvent contenir jusqu’à 600 ml de café, dépassant largement la quantité de caféine recommandée durant la grossesse.

Boissons gazeuses et chocolat

Les femmes enceintes doivent aussi tenir compte de leur consommation de boissons gazeuses de type cola et de chocolat, des produits qui contiennent aussi de la caféine.

  • une canette de 355 ml de coca-cola contient de 36 à 50 mg de caféine;
  • une portion de 28 g de chocolat au lait renferme environ 7 mg de caféine;
  • une portion de 28 g de chocolat noir en contient 19 mg.

Et les boissons énergisantes?

Depuis 2013, la quantité maximale de caféine contenue dans une boisson énergisante de 591 ml ou moins a été fixée à 180 mg. Malgré tout, Santé Canada continue de déconseiller aux femmes enceintes d’en boire. Outre la caféine, les boissons énergisantes peuvent renfermer des produits naturels comme le ginseng et la taurine dont on ne connaît pas les effets chez la femme enceinte.

Vin et bière?
L’alcool est à proscrire, car il traverse rapidement le placenta et peut causer des dommages au bébé. Son cerveau et son système nerveux y sont particulièrement sensibles. Les conséquences varient selon la quantité d’alcool ingérée et peuvent être graves : retard de croissance, troubles d’apprentissages, déficit intellectuel, etc.

Les tisanes

Si vous avez l’habitude de consommer de la tisane, la prudence est de mise puisqu’on en connaît peu sur l’effet de plusieurs plantes durant la grossesse. Certaines sont bénéfiques pour la femme enceinte, par exemple le gingembre contre les nausées ou l’infusion de feuilles de framboisier pour tonifier l’utérus, mais d’autres peuvent nuire au bon déroulement de la grossesse.

Pour en savoir plus
Consultez la section sur les produits de santé naturels du site Passeportsanté.net. La plupart des plantes y sont répertoriées et les contre-indications mentionnées en cas de grossesse.

Voici les principales plantes à éviter durant la grossesse.

  • Parce qu’elles stimulent l’utérus : la menthe pouliot, la grande camomille (Tanacetum parthenium) - à ne pas confondre avec la camomille allemande que l’on retrouve dans le commerce - le séné, la cascara sagrada, la busserole, la marrube et l’hydraste du Canada.
  • Parce qu’elles peuvent avoir un effet hormonal : la sauge, la réglisse, l’angélique chinoise, l’actée à grappes noires, le vitex (gattilier), les ginsengs et l’éleuthérocoque.
  • Parce qu’elles peuvent augmenter le temps de saignement : le Ginkgo biloba et l’angélique chinoise.

 

Naitre et grandir.com

Révisions scientifique : Jean-Yves Dionne, pharmacien
Recherche et rédaction :
Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Juillet 2014

 

Références

Note : les liens hypertextes menant vers d’autres sites ne sont pas mis à jour de façon continue. Il est donc possible qu’un lien devienne introuvable. Dans un tel cas, utilisez les outils de recherche pour retrouver l’information désirée.

  • AGENCE DE LA SANTÉ PUBLIQUE DU CANADA. Le guide pratique d’une grossesse en santé. [en ligne]. www.phac-aspc.gc.ca.
  • CLINIQUE MAYO. Healthy pregnancy. [en ligne]. www.mayoclinic.com. [en anglais seulement].
  • INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC. Mieux vivre avec notre enfant : de la grossesse à deux ans. [en ligne]. www.inspq.qc.ca.
  • LAROUSSE, Vous et votre grossesse, éditions Larousse, Paris, 2002.
  • MEILLEUR DÉPART ET CENTRE DE RESSOURCES EN NUTRITION. Bien manger pour avoir un bébé en santé Canada, 2009.
  • PASSEPORTSANTÉ.NET. La caféine. [en ligne]. www.passeportsante.net.
  • RUBY, Françoise. Suppléments : un plus pour maman et bébé. Protégez-Vous, août 2012, p.12.
  • SANTÉ CANADA. Grossesse en santé : caféine. [en ligne]. www.hc-sc.gc.ca.
  • SANTÉ CANADA. Boissons énergisantes contenant de la caféine. [en ligne]. www.hc-sc.gc.ca.
  • SOCIÉTÉ DES OBSTÉTRICIENS ET GYNÉCOLOGUES DU CANADA. Partir du bon pied, Mississauga, éditions Wiley, 2010, 235 pages.

À lire aussi