Le développement du langage chez l'enfant d'âge préscolaire

Le développement du langage chez l'enfant d'âge préscolaire

Les habiletés de communication des enfants commencent à apparaître dès le début de leur vie. Durant les 12 premiers mois, les bébés apprennent à communiquer et découvrent les sons de leur langue; ils « s’entraînent » à les utiliser en babillant. Autour de 18 mois, les enfants sont capables de dire environ 50 mots (mais ils en comprennent beaucoup plus). Autour de l’âge de 2 ans, ils savent combiner 2 ou 3 mots pour former de « petites phrases ». Vers l’âge de 3 ans, ils peuvent faire des phrases complètes. À l’âge de 5 ans, la plupart des enfants maîtrisent les bases du langage. Ils sont capables de raconter des histoires simples et de parler des événements de leur vie.

Comment l’aider à progresser?

Voici des conseils et des activités visant à favoriser le développement des habiletés langagières de votre enfant de 3 à 5 ans.



De 3 à 4 ans

Les enfants de cet âge sont généralement capables de formuler des phrases de 4 mots ou plus. Ils peuvent parler de leur journée, de ce qu’ils ont fait, avec qui, etc. Même les personnes qui ne les connaissent pas bien les comprennent la plupart du temps.

Ce que vous pouvez faire :

  • Continuez à enrichir le vocabulaire de votre enfant et à construire des phrases juste un peu plus longues que les siennes en parlant de ce qu’il fait et de ce que vous faites, de ce qui l’intéresse dans un jeu, de ce qui ce passe dans une histoire... Suivez toujours les intérêts de votre enfant pour maintenir le plaisir qu’il a à parler.
  • Lisez avec lui des histoires contenant des problèmes à solutionner pour que vous puissiez discuter du « scénario » avec lui (par exemple, un garçon qui tombe et se fait mal, une fille qui est en retard à une fête, etc.). Encouragez-le à trouver des solutions. Demandez-lui de raconter de nouveau l’histoire ou une partie de l’histoire qu’il a aimée.
  • Si vous ne parvenez pas à bien comprendre votre enfant, aidez-le à se faire comprendre en lui posant des questions sur ce qu’il essaie de dire ou en résumant une partie de ce qu’il a dit et en l’encourageant à compléter. Cela lui montrera que ce qu’il exprime a de l’importance pour vous. Encouragez tous les efforts qu’il fait pour communiquer avec vous.
  • Demandez-lui d’organiser des objets ou des cartes par catégories (par exemple les animaux, les moyens de transport). Ces jeux aident votre enfant à organiser les mots de son vocabulaire dans sa tête et à les retrouver plus facilement par la suite.

De 4 à 5 ans

Les enfants d’âge préscolaire sont capables de comprendre presque tout ce qui est dit à la maison et dans leur milieu de garde.

Ils peuvent communiquer avec des adultes tout comme avec d’autres enfants.

Ils emploient une grammaire plus « adulte » et sont capables de fournir plus de détails sur les choses (en disant, par exemple, « la grosse pomme rouge »).

Ils sont capables de se concentrer sur des histoires courtes et de les comprendre.

Ce que vous pouvez faire :

  • Continuez d’enrichir le vocabulaire de votre enfant. Expliquez-lui le sens des nouveaux mots, y compris des noms de catégories comme « moyens de transport », et utilisez-les dans des phrases appropriées. Par exemple : « Les autos, les autobus, les trains sont tous des moyens de transport. »
  • Demandez à votre enfant de vous aider à planifier des activités comme une recette pour laquelle il faut dresser une liste de provisions. Il apprendra ainsi de nouveaux mots.
  • Continuez de lire avec lui des histoires comportant des problèmes à solutionner. Encouragez-le à raconter ce qui, d’après lui, va se passer dans la suite de l’histoire.
  • Au quotidien et lorsque vous regardez des livres, posez-lui des questions en vous servant de termes comme « qui », « quoi », « quand » et « pourquoi ». Les questions auxquelles on ne peut répondre par « oui » ou par « non » encouragent les petits à formuler des phrases complètes.
  • Jouez avec lui à des « jeux de sons ». Utilisez un jeu avec des cartes illustrées (par exemple un jeu de loto) et trouvez les mots qui riment (par exemple «bateau» et «marteau»). Cela l’aidera à comprendre que les mots sont composés de sons et facilitera son apprentissage à venir de la lecture.
  • Racontez-lui des blagues. Que trouve-t-il amusant? Son humour en dit long sur sa compréhension du langage et ses subtilités. Il pourra, par exemple, trouver drôle de répondre à votre question « Peux-tu ranger tes chaussures dans ta garde-robe? » par « Oui, je peux » (interprétant exprès la question de façon littérale), tout en sachant que ce que vous vouliez vraiment, c’est qu’il range ses chaussures.
Souvenez-vous que tous les enfants apprennent à maîtriser le langage à leur propre rythme — certaines de leurs capacités se développent tôt, et d’autres, plus tard. Si jamais vous vous faites du souci à propos d’un aspect de l’acquisition du langage de votre enfant, parlez-en avec son médecin ou contactez l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec.

 

Naitre et grandir.com

      Révision scientifique : Marie-Ève Bergeron Gaudin, orthophoniste, M. Sc
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
      Mise à jour : Juillet 2013

 

Références

  • BEAUCHEMIN, Maryse, Sylvie MARTIN et Suzanne MÉNARD. L’apprentissage des sons et des phrases : un trésor à découvrir. Cité de la Santé de Laval, Laval, 1999.
  • BOUCHARD, Caroline, avec la collaboration de Nathalie FRÉCHETTE. Le développement global de l’enfant de 0 à 5 ans en contextes éducatifs. Presses de l’Université du Québec, Québec, 2009.
  • DAVIAULT, Diane. L’émergence et le développement du langage chez l’enfant. Chenelière Éducation, Montréal, 2011.
  • PEPPER, Jan et Elaine WEITZMAN. Parler, un jeu à deux : un guide pratique pour les parents d’enfants présentant des retards dans l’acquisition du langage. The Hanen Program, Toronto, 2004.

À lire aussi