L'enfant pleurnicheur

L'enfant pleurnicheur

La plupart des enfants pleurnichent et se plaignent de temps en temps auprès de leurs parents. Toutefois, si ce comportement est très fréquent, il est possible de l’aider à perdre cette habitude.

Pourquoi pleurniche-t-il?

Un enfant met plusieurs années à comprendre qu’il ne peut pas tout avoir au moment où il le veut. Il a une pensée centrée sur lui-même, et il est difficile pour lui de comprendre que ses désirs ne pourront pas être tous satisfaits. C’est également un défi pour lui de comprendre la différence entre un besoin comme avoir faim et un désir comme vouloir manger des biscuits.

De plus, un enfant maîtrise beaucoup moins ses émotions qu’un adulte, notamment quand il se sent frustré, triste ou délaissé. Un enfant peut donc pleurnicher parce qu’il n’arrive pas à trouver les mots pour dire ce qui le tracasse ou ce qu’il veut. Cela explique peut-être pourquoi un enfant de 3 ou 4 ans pleurniche plus souvent. Même s’il commence à exprimer de plus en plus verbalement ce qu’il pense, il est possible qu’il ne possède pas encore un vocabulaire assez varié pour décrire ce qu’il veut ou ce qu’il ressent. Il est alors nécessaire de le rassurer en nommant son émotion.

Un enfant peut également pleurnicher s’il n’est pas capable de faire quelque chose par lui-même. Un tout-petit, même s’il a encore besoin de ses parents pour exécuter certaines tâches, a un grand désir d’autonomie. Il peut vouloir s’habiller seul ou encore vous aider avec le ménage, mais ne pas avoir les habiletés nécessaires pour y arriver.

D’autres raisons peuvent aussi pousser un enfant à pleurnicher :

  • il est fatigué ou malade;
  • il a l’impression que personne ne l’écoute;
  • il imite le comportement d’une autre personne qui pleurniche beaucoup;
  • il obtient souvent ce qu’il souhaite quand il pleurniche.

Comment intervenir?

  • Expliquez à votre enfant que vous vous attendez à ce qu’il vous parle sans pleurnicher. Apprenez-lui à demander les choses convenablement et félicitez-le quand il ne pleurniche pas.
  • Essayez de l’écouter attentivement quand il vous parle d’une voix normale. Si vous l’ignorez quand il demande quelque chose gentiment, il aura peut-être l’impression que pleurnicher est la seule manière de capter votre attention.
Quand un enfant se met à pleurnicher, il est important de ne pas céder simplement pour qu’il cesse ce comportement. Si vous le faites, il croira que ses plaintes sont un bon moyen d’obtenir ce qu’il veut.
  • S’il continue à se plaindre régulièrement, restez calme et ignorez sa demande jusqu’à ce qu’il s’exprime correctement. Toutefois, n’hésitez pas à l’aider à se calmer si vous pensez qu’il est complètement dépassé par la situation. Par exemple, vous pouvez le serrer dans vos bras ou lui masser doucement le dos.
  • Soyez à l’affût des situations qu’il pourrait trouver ennuyeuses et préparez-vous de façon adéquate si vous ne pouvez les éviter. Par exemple, laissez un sac de jouets à portée de sa main pendant que vous êtes au téléphone ou occupé par une tâche ménagère.

 

Naitre et grandir.com

Révision scientifique : Solène Bourque, psychoéducatrice
Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir
Mise à jour : Mai 2015

À lire aussi