L'enfant qui lance des objets

L'enfant qui lance des objets

Pourquoi lance-t-il des objets? Comprenez les raisons de son comportement pour mieux intervenir.

Les enfants lancent des objets pour différentes raisons. Lorsque bébé s’amuse à lancer ou laisser tomber des objets, il découvre qu’ils ne font pas tous la même chose lorsqu’ils atterrissent sur le sol.

Une fois cette étape du développement moteur passée, l’enfant peut parfois encore lancer des objets, mais pour des raisons différentes. Il est alors important de lui enseigner que cela peut être dangereux pour les autres. Lorsque votre enfant lance des objets, essayez de comprendre pourquoi il agit ainsi. Vous pourrez alors mieux intervenir.

Votre enfant peut lancer des objets, car :

  • il veut attirer votre attention. Il sait que son comportement lui attirera une réprimande, donc du temps avec vous. Démontrez-lui qu’il est plus agréable d’obtenir de l’attention positive. Faites-lui des compliments afin de valoriser ses comportements positifs. Votre enfant comprend alors que votre regard chaleureux et attentionné vaut mieux qu’un sermon;
  • il manque d’occasions pour exercer ses nouvelles habiletés de lanceur. Réorientez alors son jeu en lui proposant de lancer des balles de papier ou de jouer au ballon à l’extérieur;
Lorsque vous racontez des histoires qui décrivent les émotions, vous aidez votre enfant à mieux comprendre ce qu’il ressent et à mieux l’exprimer.
  • il est surexcité ou débordant de joie. Aidez-le à reconnaître son émotion et à la nommer (par exemple, « Je suis tellement content ») ou à l’exprimer en applaudissant, s’il est tout petit;
  • il est frustré. Comme ses gestes menacent la sécurité des autres, il doit s’arrêter ou se retirer dans un endroit où sa colère ne gênera personne. Une fois qu’il s’est calmé, demandez-lui de ramasser les objets lancés. Bien que son geste doive être réprimé, reconnaissez sa colère : « Tu es en colère parce qu’il faut arrêter la lecture et aller au lit, mais on ne lance pas des objets, car c’est dangereux. » Ainsi, il se sentira compris. Si vous ajoutez « au lieu de lancer ton livre, tu peux me dire : “Je n’ai pas fini de regarder mon livre’’, “Je n’ai pas le goût d’aller dormir’’ ou “Ça me fâche’’ », vous lui offrez des modèles pour verbaliser ses émotions.

 

Naitre et grandir.com

      Adaptation web : Équipe Naître et grandir
      Recherche et rédaction : Sylvie Bourcier, intervenante en petite enfance
      Mise à jour : Septembre 2011

 

À lire aussi