Tire-lait et articles d'allaitement: comment s'y retrouver?

Tire-lait et articles d'allaitement: comment s'y retrouver?
Tire-lait et articles d'allaitement: comment s'y retrouver?
Plusieurs nouveaux tire-lait et accessoires d’allaitement sont disponibles sur le marché. Comment s’y retrouver?

25 avril 2022 | Les nouveaux modèles de tire-lait et les accessoires d’allaitement sont de plus en plus nombreux sur le marché. Ces produits sont-ils toujours essentiels et comment les choisir?

Deux représentantes d’un regroupement d’organismes communautaires dédiés à l’allaitement, le COCOGREN, ont fait le point sur les dernières tendances dans le monde de l’allaitement lors du récent Congrès international en allaitement.

Selon elles, la pandémie a influencé le marché des tire-lait et des accessoires d’allaitement. « Les magasins étaient fermés alors les gens se sont tournés vers l’achat en ligne », explique la consultante en allaitement Stéphanie Deschênes. « Les parents sont aussi allés vers les réseaux sociaux pour comprendre les tire-lait et savoir quoi acheter », ajoute Isabelle Poulin, directrice de l’organisme Chantelait.

Résultat : les mères arrivent dans les cliniques d’allaitement avec des modèles moins familiers pour les professionnelles. Par exemple, certains tire-lait qui s’installent dans le soutien-gorge sont apparus sur le marché dernièrement. « Les mères nous en parlent de plus en plus », souligne Isabelle Poulin. « Ces modèles sont parfois présentés comme la solution parfaite alors qu’on sait que leur efficacité n’est peut-être pas optimale », déplore Stéphanie Deschênes.

Comment choisir un tire-lait?

« On aura beau avoir le tire-lait le plus extraordinaire au monde, il n’y a rien qui garantit que c’est le meilleur modèle pour une mère en particulier, explique Isabelle Poulin. On ne peut pas dire qu’un tire-lait fonctionne pour toutes les mamans. » Peu importe l’appareil, les mères ont donc besoin de l’accompagnement d’une personne qui s’y connaît.

Selon Stéphanie Deschênes, il est essentiel de bien identifier les besoins de la mère et du bébé. « Quel âge a le bébé? Est-il prématuré ou malade? La mère veut-elle faire seulement du tire-allaitement? Il faut se poser toutes ces questions pour bien choisir », insiste-t-elle. Les mères ne devraient d’ailleurs pas acheter un tire-lait avant l’arrivée du bébé alors qu’elles ne connaissent pas encore leurs réels besoins.

La consultante en allaitement recommande aussi d’éviter les tire-lait dont les réglages sont préprogrammés et qui ne permettent pas d’ajuster manuellement la force de succion et la vitesse. « Pour certaines mères, la force doit être plus élevée pour avoir plus de lait alors que pour une autre, c’est l’inverse, explique-t-elle. Chaque personne réagit différemment à la stimulation. »

Enfin, la consultante en allaitement rappelle de ne pas négliger les coupoles du tire-lait. « Le bon ajustement des coupoles permet de récolter une quantité de lait optimale sans ressentir de douleur, souligne-t-elle. Cependant, les seins se modifient avant l’accouchement, après la naissance et dans les semaines qui suivent. Il n’est pas rare de voir des mères qui doivent alors changer de grandeur de coupoles. C’est pour cette raison que les tire-lait qui offrent déjà plusieurs tailles sont intéressants. Cela permet de faire des tests. » Elle recommande aussi de vérifier si des pièces de rechange sont facilement accessibles pour le tire-lait.

Des accessoires vraiment utiles?

Accessoire d’allaitement nommé bouclier. Il est utilisé pour donner une forme adéquate aux mamelons, mais son efficacité n’a pas été démontrée.

Plusieurs accessoires sont également disponibles. « Le marché du bébé est très lucratif, remarque Stéphanie Deschênes. Les compagnies pensent que les parents devraient avoir tous ces accessoires, mais ils ne sont pas toujours essentiels. »

  • Les téterelles
    « Les téterelles peuvent être très utiles », remarque Stéphanie Deschênes. Il est toutefois important d’avoir une consultation avec une professionnelle en allaitement avant d’y avoir recours, en particulier pour assurer un bon ajustement et une utilisation adéquate.
  • Les soutiens-gorge
    « Ce qu’on cherche, c’est un soutien-gorge qui va s’attacher et se détacher facilement, souligne Isabelle Poulin. On veut aussi des panneaux qui s’ouvrent complètement pour que l’ouverture soit large. » Le confort et la facilité d’entretien sont également des facteurs à considérer.
  • Les récolteurs de lait
    Ces dispositifs se portent dans le soutien-gorge et permettent d’exercer une succion à l’aide d’une poire. « Certaines mères trouvent cela extraordinaire, mais d’autres se sont blessées », souligne Stéphanie Deschênes. Elle recommande donc la prudence. Il faut aussi laisser le bébé boire sur les deux seins avant de les utiliser pour s’assurer que l’enfant reçoit facilement tout le lait dont il a besoin.
  • Les dispositifs pour former les mamelons
    Des boucliers sont vendus pour donner une forme adéquate aux mamelons, en particulier lorsqu’ils sont plats ou retournés vers l’intérieur. « Ces accessoires comportent toutefois plus de risques de blessures que d’effets scientifiquement prouvés », insiste Stéphanie Deschênes. Selon elle, les manipulations des mamelons avec les mains seraient beaucoup plus utiles.
  • Les vibromasseurs et autres accessoires de massage
    Des vibromasseurs pour les seins sont vendus pour soulager les canaux bloqués. « C’est vrai que la vibration peut aider, concède Stéphanie Deschênes. Par exemple, en physiothérapie ou en chiropractie, les traitements avec des ultrasons donnent de bons résultats pour un canal obstrué. Par contre, à la maison, n’importe quel objet vibrant peut faire le travail. »

 

Kathleen Couillard – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photos : GettyImages/Orbon Alija et ArtShotPhoto

Partager