Semaine de relâche: Québec permet plus d'activités

Semaine de relâche: Québec permet plus d'activités
COVID-19 : Québec permet l’ouverture de certaines activités intérieures à temps pour la semaine de relâche scolaire.

16 février 2021 | À compter du 26 février prochain, les cinémas, les arénas et les piscines intérieures pourront rouvrir en zone rouge. Le premier ministre, François Legault, en a fait l’annonce en fin de journée en précisant les mesures sanitaires entourant la semaine de relâche.

Avec ces assouplissements, l’objectif du gouvernement Legault est de permettre aux familles de pratiquer un peu plus d’activités lors de la semaine de relâche scolaire à venir. Ainsi, à compter du 26 février, le patinage libre sera autorisé dans les arénas en zone rouge, de même que le bain libre dans les piscines intérieures.

À partir de cette date, les cinémas pourront également rouvrir dans les régions en zone rouge. La capacité d’accueil y sera toutefois limitée afin de respecter la distanciation physique. Le port du masque de procédure sera aussi exigé pour les spectateurs. À noter que toutes ces activités sont actuellement permises dans les régions en zone orange.

Activités extérieures en groupe élargi

Québec apporte aussi des assouplissements en ce qui concerne la pratique d’activités extérieures en zone rouge. Comme cela se fait déjà dans les régions en zone orange, à compter du 26 février, il sera permis de faire des activités à l’extérieur (ex. : marche, glissade, raquette, patin, ski) avec un groupe de 8 personnes maximum provenant d’adresses différentes.

Par exemple, dans les régions en zone rouge, deux familles de 4 personnes pourront aller marcher, glisser ou patiner ensemble.

Appel aux employeurs

En prévision de la semaine de relâche, le premier ministre a rappelé une consigne aux parents. « Beaucoup de parents n’ont pas prévu de prendre congé pour la semaine de relâche, mais je le répète, ce n’est vraiment pas une bonne idée que les enfants soient gardés par les grands-parents, a dit Francois Legault. Ils sont plus âgés et plus vulnérables pour attraper la COVID. »

Il demande donc aux employeurs d’être accommodants et de donner si possible congé aux employés qui ont des enfants en congé pour la relâche. « Ça serait très apprécié, a précisé le premier ministre. Je demande la collaboration des employeurs. »

Durant la semaine de relâche, les services de garde en milieu scolaire ne seront offerts qu’aux parents qui occupent un emploi donnant droit à des services de garde d’urgence. La liste de ces emplois sera disponible sous peu, mais les inscriptions pourront se faire à compter du 19 février.

Location de chalet

La location de chalet ou de chambre d’hôtel pour une seule bulle familiale sera possible durant la semaine de relâche. Et même si les déplacements entre régions ne sont pas recommandés, Québec n’imposera pas de barrages routiers pour empêcher par exemple les gens de circuler d’une zone rouge vers une zone orange. Le gouvernement préfère que les policiers s’affairent à surveiller le respect des mesures sanitaires comme le couvre-feu et l’interdiction des rassemblements intérieurs.

« On ne peut pas aller faire des partys, faire des soupers malheureusement, rappelle François Legault. Et les policiers ne sont plus à l’étape de donner des avertissements, ils donnent des contraventions de 1 500$. »

 

Des restrictions qui restent en vigueur
Il demeure interdit d’inviter des gens à la maison. Une personne qui habite seule peut toutefois recevoir la visite d’une autre personne. Le couvre-feu est maintenu entre 20h et 5h, en zone rouge, et entre 21h30 et 5h du matin, en zone orange.

 

Pour en savoir plus :

 

Julie Leduc – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/FatCamera

À lire aussi