COVID-19: comment prendre soin d'un enfant en isolement?

COVID-19: comment prendre soin d'un enfant en isolement?
Comment prendre soin d’un enfant en confinement à la maison en attendant le résultat de son test de la COVID-19?

22 octobre 2020 | Avec la deuxième vague en cours, des cas de COVID-19 se déclarent dans plusieurs milieux de garde et classes du Québec. Lorsque c’est le cas, les autres enfants du groupe doivent demeurer à la maison. Qu’est-ce que cela peut vouloir dire pour la routine familiale?

Mis à jour le 22 octobre à 15:21



Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a produit des consignes à suivre pour les personnes identifiées comme contact d’un cas confirmé de COVID-19. Le document aborde les mesures à prendre pour éviter la propagation du virus dans les familles. Par exemple, selon le MSSS, la personne en isolement devrait demeurer seule dans une pièce le plus souvent possible, éviter d’être en contact avec les autres ou sinon garder une distance de 2 mètres avec les autres et elle devrait dormir seule dans une pièce de la maison.

Ces recommandations s’appliquent aussi aux enfants, a confirmé le MSSS qui invite cependant les gens à « faire preuve de jugement ». Toutefois, ces consignes sont particulièrement difficiles à appliquer avec un jeune enfant. Quoi faire alors? Nous avons discuté de la question avec la Dre Caroline Quach, épidémiologiste au CHU Sainte-Justine.

Quelles sont les précautions à prendre si notre enfant est confiné à la maison?

« Idéalement, il faut essayer de maintenir une distance de 2 mètres entre l’enfant en confinement et les autres membres de la famille, explique la Dre Caroline Quach. Cependant, il est clair qu’un enfant ne peut pas rester isolé complètement seul. »

La présence d’une personne avec un problème de santé chronique qui la rend à risque de complications pourrait nécessiter des précautions supplémentaires. Par exemple, ces personnes ne devraient pas prendre soin de l’enfant.

Selon l’épidémiologiste, il est important de se fier à la tolérance et à la maturité de l’enfant. « Il faut trouver un équilibre entre le risque infectieux et son bien-être psychologique, ajoute-t-elle. Dans le cas d’un jeune enfant, je l’intégrerais aux activités de la famille. »

Par ailleurs, Santé Canada recommande aux parents qui prennent soin d’un enfant qui pourrait être atteint de la COVID-19 de laver leurs mains et celles de leur tout-petit fréquemment.

Quoi faire à l’heure des repas et pour le coucher?

Lorsque vient le temps des repas, l’enfant en confinement peut manger à table avec le reste de la famille. « On l’installe juste un petit peu plus loin », précise la Dre Caroline Quach.

Par ailleurs, selon Santé Canada, un enfant qui pourrait être infecté par la COVID-19 ne devrait pas partager ses aliments ou ses boissons avec les autres membres de la famille. C’est aussi le cas des ustensiles, des serviettes et de la brosse à dents.

« Si l’enfant partage habituellement la chambre de son frère ou de sa soeur, il pourrait peut-être dormir dans une autre pièce temporairement », ajoute l’épidémiologiste.

L’enfant peut-il jouer avec ses frères et soeurs?

Selon la Dre Caroline Quach, même si l’enfant est en confinement, il peut jouer avec le reste de la fratrie. « Il devrait jouer un peu plus loin en restant à 2 mètres, explique-t-elle. Par exemple, il est possible de s’amuser avec des jeux de table qui permettent de garder une distance. » L’enfant confiné peut aussi jouer à l’extérieur sans aucun problème, souligne l’épidémiologiste.

Le port du masque à la maison est-il recommandé?

Selon la Dre Caroline Quach, les parents qui ont une condition les mettant à risque de complications pourraient utiliser le masque lorsqu’ils ont à s’approcher de leur enfant. Aussi, si l’enfant a plus de 2 ans et tolère bien le couvre-visage, il pourrait le porter dans des situations où la distance de 2 mètres est plus difficile à respecter. Par exemple, cela pourrait être le cas s’il souhaite jouer plus près de ses frères et soeurs.

 

Sources : MSSS et Gouvernement du Canada

 

Kathleen Couillard – Naître et grandir

Naître et grandir

 

Photo : GettyImages/hobo_018

Partager

À lire aussi