COVID-19 - Oui à l'ouverture des camps de jour

COVID-19 - Oui à l'ouverture des camps de jour
Coronavirus (COVID-19) : Québec donne le feu vert au camp de jour pour cet été

21 mai 2020 | Québec donne le feu vert à l’ouverture des camps de jour cet été. Ils pourront ouvrir comme d’habitude le 22 juin prochain.

Mise à jour le 16 juin 2020

Le premier ministre François Legault en a fait l’annonce lors d’un point de presse le 21 mai dernier en précisant que l’ouverture des camps de jour se fera avec le respect de plusieurs consignes. Au départ, il avait été annoncé que les camps de jour rouvriraient avec des groupes réduits, mais compte tenu de l’évolution des connaissances sur la transmission du virus, la Santé publique estime que cette mesure n’est plus nécessaire.

Les camps de jour peuvent revenir à leurs ratios habituels, c’est-à-dire 1 moniteur pour 8 enfants avec les groupes de 3 à 4 ans; 1 moniteur pour 10 enfants avec les 5 à 6 ans et 1 moniteur pour 12 enfants avec les 7 à 8 ans. Le ratio passe à 1 moniteur pour 15 enfants pour les jeunes de 9 ans et plus. Les camps de jour devront toutefois continuer de favoriser le respect des règles de distanciation physique et d’appliquer des mesures d’hygiène accrues. De plus, les activités extérieures sont toujours à privilégier.

De petits groupes, aussi appelés bulles, de 4 à 6 enfants pourront toutefois être formés, et les enfants appartenant au même petit groupe n’auront pas à respecter la distanciation physique entre eux. Par contre, les enfants n’appartenant pas à la même bulle devront rester à un mètre les uns des autres.

Le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, soutient que des cas de COVID-19 peuvent survenir cet été dans certains camps de jour, mais il croit qu’il y a peu de risque que la maladie se complique pour les enfants et les jeunes moniteurs. Il précise que la situation sera suivie de près et que des enquêtes seront faites sur les cas de contagion. « Mais les enfants ont besoin d’endroits pour socialiser », dit-il pour expliquer la reprise des activités dans les camps de jour.

11 millions $ pour les camps de jour privés

Pour soutenir les camps de jour privés et favoriser leur ouverture à temps pour le 22 juin, Québec leur fournit une aide de 11 millions de dollars. Ce coup de pouce financier doit servir notamment à embaucher des moniteurs et à acheter de l’équipement de protection.

Plusieurs de ces camps estimaient ne pas être en mesure d’offrir des services cet été sans aide gouvernementale. Certains avaient même décidé d’annuler leurs activités jugeant impossible la mise en place des consignes sanitaires. La ministre déléguée à l’Éducation, Isabelle Charest, dit espérer qu’avec cette aide de 11 millions, les camps de jour privés qui ont annoncé leur fermeture vont reconsidérer leur choix pour permettre à un maximum d’enfants d’aller en camp de jour cet été.

Québec prévoit aussi offrir une aide financière encore plus grande aux camps de jour municipaux pour leur permettre d’accueillir un maximum d’enfants malgré les contraintes. Des locaux dans les écoles seront également mis à la disposition des camps de jour pour faciliter les consignes de distanciation physique.

Pas de camps de vacances

Aucun camp de vacances n’ouvrira cet été à l’exception des camps spécialisés pour les personnes handicapées avec hébergement. Le gouvernement du Québec en a fait l’annonce par voie de communiqué en expliquant que les camps de vacances « demandent l’application de mesures supplémentaires qui s’avéreraient difficiles à respecter ». Leur ouverture est donc remise à l’été 2021.

Plusieurs camps de vacances avaient d’ailleurs déjà annoncé qu’ils resteraient fermés cet été estimant ne pas pouvoir respecter les directives de la santé publique et ne pas pouvoir ainsi assurer la sécurité des enfants.

 

Julie Leduc - Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : GettyImages/kate_sept2004

Partager

À lire aussi