COVID-19: le point sur la réouverture des services de garde et des écoles primaires

COVID-19: le point sur la réouverture des services de garde et des écoles primaires
COVID-19 : découvrez comment va s’organiser la réouverture graduelle des garderies et des écoles primaires.

27 avril 2020 | Le gouvernement du Québec a décidé d’amorcer un déconfinement graduel avec la réouverture des services de garde et des écoles primaires à partir du 11 mai prochain. Dans les deux cas, rien n’est obligatoire : la décision d’envoyer ou non son enfant à la garderie ou à l’école revient aux parents.

L’information présentée ici était à jour en date du 2 mai 2020.

Le premier ministre François Legault a indiqué que c’est le bien-être des enfants qui avait guidé cette importante décision. « On ouvre pour des raisons sociales et parce que la situation est sous contrôle dans nos hôpitaux », a précisé le premier ministre. Il a aussi souligné qu’il s’agissait du scénario prévu si rien ne change dans la situation actuelle de la pandémie.

Voici ce que les ministres de l’Éducation et de la Famille ont aussi annoncé lors d’un point de presse commun.

Réouverture des garderies

À partir du 11 mai, les services de garde (CPE, garderies subventionnées ou non, services de garde en milieu familial) situés en dehors du territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) vont ouvrir leurs portes. Les installations situées sur le territoire de la CMM pourront ouvrir une semaine plus tard, le 19 mai.

Il s’agit d’un retour volontaire pour les enfants. « C’est votre décision, a dit le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, en s’adressant aux parents. Fiez-vous à votre instinct. » Il est toutefois recommandé que les femmes enceintes et les parents qui ont une condition médicale n’envoient pas leur tout-petit à la garderie.

Pour assurer la sécurité du personnel et des enfants, les éducatrices travailleront avec un ratio d’enfants réduit de moitié. De plus, les installations ne pourront pas accueillir plus que 30% de leur capacité d’accueil habituelle. Dans la mesure du possible, les éducatrices feront en sorte de maintenir une distance de deux mètres entre les tout-petits. Elles auront aussi accès à de l’équipement de protection (masques et visières) pour effectuer certaines tâches.

Les parents qui prendraient la décision de ne pas envoyer leur enfant en garderie ne pourront pas conserver leur place sans frais jusqu’au 1er septembre, contrairement à ce qu’a annoncé initialement le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe. Ils pourraient commencer à payer dès le 22 juin, selon le plan du gouvernement.

Réouverture des écoles primaires

Le même calendrier d’ouverture progressive sera suivi pour les écoles primaires.

  • 11 mai : reprise des classes dans les écoles situées à l’extérieur du territoire de la CMM
  • 19 mai : reprise des classes dans les écoles situées sur le territoire de la CMM
Dès le 4 mai, les services de garde d’urgence seront ouverts aux employés du milieu scolaire afin qu’ils puissent aller travailler pour préparer le retour des élèves.

Selon le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, ce retour à l’école est nécessaire pour des raisons pédagogiques, mais aussi pour des questions de santé mentale de même que de sécurité physique et alimentaire des enfants.

Pour respecter les consignes de distanciation sociale, les écoles n’accueilleront pas plus de 15 élèves par classe. Toutefois, les autorités de santé publique jugent qu’il n’est pas nécessaire que les enseignants travaillent avec des masques. Le ministre Roberge demande aux parents d’appeler l’école une semaine à l’avance pour aviser que leur enfant sera présent afin que le personnel se prépare à bien accueillir les élèves. Il a aussi précisé que ce retour en classe est particulièrement important pour les élèves qui éprouvent des difficultés scolaires.

Le retour à l’école reste volontaire. Pour les élèves qui restent à la maison, les trousses vont demeurer tout comme le site ecoleouverte.ca et les activités sur Télé-Québec en classe. À noter que les écoles secondaires n’ouvriront pas avant l’automne. Les élèves pourront toutefois poursuivre leur enseignement à distance jusqu’à la fin de l’année scolaire.

 

Julie Leduc - Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : GettyImages/Weekend Images

Partager

À lire aussi