Coronavirus (COVID-19) : directives pour les femmes enceintes et les enfants

Coronavirus (COVID-19) : directives pour les femmes enceintes et les enfants
Coronavirus : quelles sont les précautions à prendre pour les femmes enceintes et les enfants?

17 mars 2020 | Même si les femmes enceintes et les enfants ne semblent pas représenter plus de risque de contracter la COVID-19 que le reste de la population, le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec tient à rappeler certaines directives.

L’information présentée ici était à jour en date du 30 mars 2020.

Dans un document publié le 17 mars, le ministère de la Santé et des Services Sociaux (MSSS) du Québec rapportait que parmi les cas étudiés de femmes enceintes qui ont eu le virus qui cause la COVID-19 dans le monde, aucun bébé n’avait été infecté durant la grossesse. La présence du virus causant la COVID-19 n’avait pas été détectée dans le liquide amniotique, le placenta ou le lait maternel des femmes enceintes infectées. De plus, aucun cas de malformation congénitale causée par le virus causant la COVID-19 n’avait été observé.

Toutefois, à Londres, un bébé né d’une mère infectée a été diagnostiqué avec la COVID-19. Le bébé est né par voie naturelle, mais les médecins ne savent pas si le coronavirus a traversé le placenta ou si le bébé a contracté le virus au moment de la naissance ou immédiatement après.

De plus, une étude réalisée en Chine s’est penchée sur le cas de 3 bébés nés par césarienne qui ont reçu un diagnostic de COVID-19. Selon les chercheurs, étant donné les mesures de prévention mises en place lors de la chirurgie, le virus qui a contaminé ces nouveau-nés provenait vraisemblablement des voies respiratoires ou de l’anus de leur mère. Par conséquent, la transmission de la mère vers l’enfant serait possible bien qu’elle soit rare.

Risque de complications

Le MSSS signale toutefois qu’en raison des changements physiologiques qui surviennent durant la grossesse, les femmes enceintes sont plus à risque de présenter des complications à la suite d’une infection respiratoire. Plus les symptômes et les complications sont graves, comme une pneumonie, plus les conséquences risquent d’être importantes pour la femme enceinte et son enfant à naître. Les données actuellement disponibles sur la maladie sont insuffisantes pour démontrer s’il y a alors plus de risque ou non pour la femme enceinte et l’enfant à naître.

Les précautions pour les femmes enceintes

Le ministère recommande aux femmes enceintes de suivre les mêmes mesures de prévention qui s’appliquent à la population générale. Ainsi, les femmes enceintes doivent appeler au 1 877 644-4545 si elles ont des symptômes de la maladie ET :

  • elles ont voyagé dans un autre pays au cours des 14 derniers jours;

OU

  • elles ont été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19.

D’autre part, il est à noter qu’au Québec, les femmes enceintes qui travaillent ou les mères qui allaitent peuvent se prévaloir d’une affectation préventive au travail dans le cadre programme « Pour une maternité sans danger ». Des recommandations spécifiques ont été émises pour les femmes enceintes travaillant dans les milieux de soins incluant les cliniques médicales. Ce ne sont toutefois pas toutes les travailleuses enceintes qui ont besoin d’être en affectation préventive.

Les cours prénataux
Pour éviter la contagion, les rencontres prénatales de groupe sont à éviter. Voici des ressources à consulter si vous cherchez de l’information sur la grossesse : le guide Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans et la section grossesse de Naître et grandir. Une ligne téléphonique pourrait éventuellement être mise en place par le CLSC pour répondre aux questions des femmes enceintes en lien avec la COVID-19.

Le coronavirus et les enfants

Le MSSS rappelle aussi aux parents que selon les données disponibles, les enfants et les adolescents représentent un faible pourcentage des cas de COVID-19, soit moins de 1%. En général, ils ne présentent pas de maladie sévère. La majorité des enfants infectés ont présenté des symptômes légers.

Les enfants âgés de plus de 3 mois ne semblent pas plus à risque de contracter le virus que les adultes. En plus des symptômes de la maladie à coronavirus COVID-19, les enfants peuvent parfois présenter de la diarrhée et des vomissements.

Même si leurs symptômes sont légers, les enfants peuvent être contagieux. Les parents doivent donc appliquer les mêmes mesures de prévention aux enfants qu’à la population générale. Ainsi, vous devez appeler au 1 877 644-4545 si votre enfant présente de la fièvre ou de la toux ET :

  • il est de retour de voyage depuis moins de 14 jours;

OU

  • il a été en contact avec une personne atteinte du virus de la COVID-19.

Consultez rapidement votre médecin ou amenez votre bébé à l’urgence s’il a moins de 3 mois et présente de la fièvre.

 

Source : Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, JAMA Pediatrics, La Presse

Photo : GettyImage/digitalskillet

 

Par l’équipe de Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Partager

À lire aussi