Jouer dehors, c’est tout aussi important l’hiver!

Jouer dehors, c’est tout aussi important l’hiver!
Le jeu libre extérieur comporte de nombreux avantages pour votre enfant, et ce, même l’hiver!

30 décembre 2019 | Les tout-petits ont besoin de jouer dehors, même l’hiver. Ils tirent d’ailleurs plusieurs bienfaits du jeu libre et actif à l’extérieur. Et tout est là, dehors, pour qu’ils s’amusent!

De nos jours, les enfants jouent moins souvent dehors qu’auparavant. Cela s’explique entre autres par le rythme de vie moderne : l’horaire chargé des familles et les heures passées devant les écrans laissent moins de temps aux enfants pour aller s’amuser dehors.

Toutefois, la peur des parents que leur enfant se fasse mal est l’obstacle le plus important, selon Claude Dugas, professeur en sciences de l’activité physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. « Cette crainte est exagérée, mais notre société est obsédée par la sécurité. Il s’agit là du plus grand ennemi du jeu libre extérieur », dit-il.

5 avantages du jeu libre à l’extérieur

  • Santé et condition physique. « L’enfant est plus actif à l’extérieur, car il peut faire des activités plus intenses comme courir, sauter, grimper ou jouer au ballon, dit Claude Dugas. Son coeur, ses muscles, ses poumons, tout son corps s’active. Cela aide à le garder en bonne santé et en bonne condition physique. » Sans compter que l’activité physique a un effet positif sur la santé mentale en diminuant le stress et l’anxiété.
  • Motricité. Le jeu à l’extérieur permet à votre enfant d’exercer de nouvelles habiletés motrices. « Monter une petite pente, sauter d’une roche, casser de la glace avec ses talons, marcher dans la neige, ça se fait seulement dehors, dit la physiothérapeute pédiatrique Marie-Annick Béliveau. Un enfant qui fait des anges dans la neige développe sa coordination, car il doit bouger ses bras et ses jambes en même temps. S’il glisse ou s’il se fait tirer dans un traîneau, il travaille son équilibre, sa posture, les muscles de son ventre. »
  • Sentiment de compétence. Le jeu libre à l’extérieur peut aider votre enfant à avoir une image positive de lui-même. « Quand un enfant réussit à grimper dans un arbre ou à monter sur une grosse roche, il prend confiance en ses capacités et il a le goût de recommencer, explique François Leroux, kinésiologue et étudiant à la maîtrise. À chaque petite réussite, son sentiment de compétence augmente, ce qui peut l’encourager à continuer d’être actif physiquement. »
  • Autonomie et créativité. Avec le jeu libre, votre enfant développe à la fois son autonomie et sa créativité. Il peut décider de l’activité et du matériel qu’il va utiliser, prendre des initiatives, inventer ses jeux et ses propres règles, etc. Cette liberté d’action lui procure également un sentiment de maîtrise qui favorise l’estime de soi. La nature est particulièrement propice à la créativité, selon François Leroux. « L’enfant doit chercher des façons de jouer. Avec une branche, par exemple, il peut faire une épée ou dessiner dans la neige. Il peut aussi s’y accrocher si elle est encore dans l’arbre. »
  • Apprentissages. En jouant dehors, votre enfant accumule une foule de connaissances. Le contact direct avec l’extérieur stimule tous ses sens : entendre le chant des oiseaux, ressentir le vent sur son visage ou le froid de la neige, sentir toutes sortes d’odeurs, voir des arbres, des nuages dans le ciel… De plus, en jouant au parc ou dans la ruelle avec d’autres, votre enfant améliore ses compétences sociales : attendre son tour, coopérer, partager, faire des compromis, résoudre de petits conflits, etc.
Et s’il fait froid?
La Société canadienne de pédiatrie recommande de garder les enfants à l’intérieur si la température descend sous les -27 °C en tenant compte du facteur vent. Les autres journées, si votre tout-petit est bien habillé et bouge beaucoup, il n’aura pas froid!


Nathalie Vallerand – Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : Gettyimages/ArtMarie

Partager

À lire aussi