Prendre soin de la planète en famille: quels gestes poser?

Prendre soin de la planète en famille: quels gestes poser?
Les gestes simples d’un expert et de deux nouveaux parents pour prendre le virage vert en famille et réduire son empreinte carbone.

13 février 2019 | À l’heure où la science nous met en garde contre les changements climatiques, plusieurs familles ont pris le virage écologique alors que d’autres commencent à y songer. Dans le tourbillon du quotidien, la tâche peut toutefois sembler lourde par moment, mais il suffit souvent de gestes simples à poser. Par où commencer?

Chaque petit geste contribuant à réduire notre empreinte carbone a un impact positif sur la planète, soutient Claude Villeneuve, biologiste et professeur titulaire au département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi. De plus, c’est « plutôt intéressant pour le budget », souligne-t-il. Voici donc ses conseils ainsi que ceux d’une jeune famille pour prendre le virage vert.

Changer en partie son alimentation

S’alimenter autrement est un moyen simple de diminuer son empreinte carbone. À titre d’exemple, la production de viande – particulièrement la viande rouge – a un impact important sur l’environnement (ressources de céréales et d’eau pour nourrir le bétail, transport, etc.). Claude Villeneuve suggère donc de remplacer une partie de la viande par des légumineuses, ce qui constitue aussi un gain pour la santé, qui est de plus encouragé par le nouveau Guide alimentaire canadien.

Privilégier le poulet à la viande rouge est aussi une bonne façon de réduire l’impact négatif de l’alimentation sur l’environnement. Les carcasses peuvent d’ailleurs être réutilisées pour faire des bouillons, ce qui est en plus économique, ajoute le biologiste.

Père qui cuisine des légumineuses

Réduire la consommation des aliments transformés et ultra-transformés (ex. : céréales à déjeuner, biscuits, bonbons et plats surgelés) est également un geste positif pour le climat. Ces produits, parce qu’ils sont constitués de plusieurs ingrédients, subissent de nombreuses transformations avant d’arriver entre nos mains, ce qui alourdit leur impact environnemental.

De même, consommer des fruits et légumes locaux et de saison peut aider à réduire l’émission de gaz à effet de serre. Et pour les parents qui ont le pouce vert, pourquoi ne pas initier les enfants au jardinage, avec la création d’un potager? « Produire ses propres aliments reste la meilleure façon de contribuer à la réduction des gaz à effets de serre », affirme le biologiste.

Faire moins de km en voiture et plus à pied

Selon le ministère québécois de l’Environnement, le transport routier est responsable de 34 % des émissions totales des gaz à effet de serre. Moins utiliser la voiture est d’ailleurs le levier d’action le plus efficace pour lutter contre les changements climatiques, selon Claude Villeneuve. « Lorsqu’on utilise l’automobile, 1 litre d’essence émet 2,5 kg de gaz à effet de serre », explique-t-il.

Pour consommer moins de carburant, il conseille d’effectuer nos trajets à pied lorsque la distance s’y prête et d’éviter de laisser tourner l’automobile lorsqu’elle est arrêtée. Cela pourrait se traduire par environ 1 000 kg (1 tonne) en moins par année, selon lui. Il est aussi possible de faire du covoiturage avec d’autres parents, comme lors des activités des enfants.

Qu’est-ce que l’empreinte carbone?
L’empreinte carbone d’une personne est la quantité de carbone (CO2) émise par sa consommation d’énergie. Tout ce que nous consommons implique la production d’énergie, de la fabrication d’un produit à sa consommation, en passant par son transport entre le magasin et l’usine. Or, la production d’énergie est souvent d’origine fossile et émet de grandes quantités de CO2, un gaz à effet de serre qui agit directement sur les changements climatiques.

Réduire ses déchets et ses achats

Plusieurs familles utilisent déjà les sacs réutilisables à l’épicerie ainsi que des plats, des gobelets, des ustensiles et des petits sacs réutilisables pour les boîtes à lunch. Ce sont déjà de bonnes pratiques puisque la réduction des emballages de tous types arrive en bonne position dans la liste des gestes accessibles qui font baisser l’empreinte carbone.

Andrée-Anne Théroux-Faille et Mathieu Boucher, parents de la petite Magalie depuis tout juste deux semaines, essaient quant à eux d’en faire davantage. Depuis trois mois, ils participent au défi « zéro déchet » organisé par l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie, à Montréal.

L’achat d’aliments en vrac, le recyclage et le compostage sont des habitudes déjà bien ancrées chez ces nouveaux parents, mais l’arrivée de Magalie a rendu difficile certaines de leurs résolutions. « Je me suis procuré des couches lavables, malheureusement ma cocotte a eu un petit problème de santé. Il a fallu beaucoup surveiller ses pipis et ses cacas donc on n’a pas encore pu les utiliser », raconte Andrée-Anne. Les jeunes parents utilisent cependant des lingettes lavables plutôt que jetables, ces dernières pouvant contenir des produits nocifs pour la santé, en plus de générer des déchets.

Mère qui prend des livres dans un Croque-livres avec ses garçons

Le couple a également restreint la consommation de nouveaux produits durant les préparatifs de naissance : « Quand il a fallu acquérir des choses pour bébé, on s’est tourné le plus possible vers le marché d’occasion, sauf pour certains achats comme le tire-lait. Mais pour les vêtements et les meubles, nous sommes allés vers l’usagé », explique la maman. Il y a aussi les nouveaux « gadgets » pour bébé qui peuvent être tentants pour les parents, mais qui s’avèrent souvent superflus. Le magazine Protégez-vous en a d’ailleurs fait une liste : 14 produits inutiles pour bébé. En limitant les achats, cela fait aussi plus d’argent dans le porte-monnaie!

Afin que ces habitudes s’installent dans la routine et se fassent sans effort, Andrée-Anne conseille d’opérer par petits pas : « Avant de changer une habitude, mieux vaut en avoir solidifié une. Quand une habitude est bien prise pendant un mois, on peut penser à en changer une autre ».

 

Perrine Larsimont - Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photos : GettyImages/ThitareeSarmkasat et vm, et Élizabeth Delage

Partager

À lire aussi