Vivre le temps des fêtes quand on ne célèbre pas Noël

Vivre le temps des fêtes quand on ne célèbre pas Noël
Deux parents qui ne fêtent pas Noël, pour des raisons différentes, nous racontent comment ils vivent cette période.

18 décembre 2018 | Noël arrive à grands pas et pourtant, pour certaines familles, il n’est pas question de célébrer les traditions de fin d’année. Deux parents qui ne fêtent pas Noël, pour des raisons différentes, nous racontent comment ils vivent cette période.

À Sainte-Lucie-des-Laurentides, il n’y aura pas de sapin dans la famille d’Emmanuel et pas de cadeaux non plus. Ce père de trois enfants travaille souvent comme saisonnier pendant les fêtes alors la veille et le jour de Noël sont des jours ordinaires chez lui.

Cela fait d’ailleurs plusieurs années que la famille a pris la décision de ne plus fêter Noël. « Avec ma conjointe, nous sommes assez minimalistes dans notre façon de vivre alors la surconsommation reliée aux fêtes, les soupers à n’en plus finir et les échanges de cadeaux ne rejoignaient pas nos valeurs », explique le père qui préfère ne pas s’imposer de date pour se retrouver en famille. « Souvent, on fête plusieurs anniversaires en famille début décembre, mais il n’y a pas de thématique de Noël. »

Chez Ratiba, qui est musulmane, il n’y a pas non plus de sapin et de repas de Noël le 24 ou le 25 décembre. Elle souhaite d’ailleurs que ses deux garçons n’accordent pas d’importance à ces dates. « Les vacances de Noël, on les appelle les vacances de fin d’année », explique-t-elle.

La réaction des enfants

Chez Emmanuel, l’aîné a regretté de ne pas avoir de cadeaux la première année où il n’a pas fêté Noël. « Ça nous a confortés dans notre idée, car c’est exactement ce genre d’attente que l’on veut éviter », note le père de famille qui ajoute que ses enfants sont déjà bien gâtés toute l’année.

Lorsqu’un de ses fils lui demande pourquoi ils n’ont pas de sapin à décorer, Ratiba lui propose plutôt d’en dessiner un pour décorer sa chambre. Ses garçons aiment aussi se faire photographier sur les genoux du père Noël, même s’ils savent que c’est une histoire inventée.

« S’ils tiennent à faire des activités reliées à Noël, je les laisse faire du moment que ça les rend heureux », dit-elle. Elle ne souhaite toutefois pas en faire des traditions puisque ces pratiques ne font pas partie de sa culture d’origine.

Les deux familles profitent tout de même de cette période à leur façon. Durant les congés des fêtes, Ratiba aime se rapprocher de ses fils et faire des activités en famille comme aller à la bibliothèque, réaliser des bricolages ou encore faire la cuisine avec eux.

Emmanuel et sa famille sont heureux de vivre cette période dans le calme, surtout que les enfants sont souvent malades à ce moment-là. Il avoue toutefois éprouver un peu de nostalgie lorsqu’il tombe sur un film de Noël à la télévision, mais il ne regrette pas sa décision de ne pas fêter.

 

Claire Briffault – Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : GettyImages/AleksandarNakic

Partager

À lire aussi