Rester parent après une séparation: pour être mieux outillé

Rester parent après une séparation: pour être mieux outillé
Les ex-conjoints qui veulent régler leur séparation devant les tribunaux doivent d’abord suivre une séance d’information sur la parentalité.

26 novembre 2018 | Les ex-conjoints qui veulent faire appel aux tribunaux pour régler leur séparation sont obligés de suivre une conférence sur la parentalité après la rupture avant d’être entendus par un juge. Une façon de les encourager à ne pas perdre de vue leur rôle de parents.

Cette séance d’information est offerte depuis quelques années et tous les parents séparés peuvent y assister gratuitement sur une base volontaire. Mais depuis 2016, le ministère de la Justice l’a rendue obligatoire pour les parents qui veulent régler leur conflit en cour.

« Si les parents séparés refusent d’y assister, ils ne seront pas entendus par un juge », précise Harry Timmermans, psychologue et médiateur familial. Selon une étude menée en 2012, la séance aurait convaincu près de 76% des parents d’essayer de s’entendre avec leur ex-conjoint par la médiation au lieu d’aller devant les tribunaux. « On pense que les gens qui sont informés correctement ont tendance à agir correctement », soutient le médiateur.

Donner l’exemple

Harry Timmermans anime la conférence à Montréal. « La première chose que je dis aux parents, c’est que leur enfant les regarde se séparer, indique-t-il. Je leur rappelle que l’exemple à donner à leur enfant est beaucoup plus important que les comptes à régler entre eux. »

Le psychologue croit que les parents qui choisissent après la conférence de s’entendre en médiation plutôt que devant les tribunaux rendent service à leur enfant. « Ils leur montrent que même dans des cas de désaccord et de conflit, on peut se parler et partager des responsabilités. »

Accessible partout au Québec

D’une durée de deux heures et demie, la conférence est offerte gratuitement dans quatre palais de justice du Québec, mais elle est diffusée par visioconférence dans les autres palais de justice de la province. Les ex-conjoints sont assurés de ne pas être inscrits à la même séance, à moins qu’ils demandent à la suivre ensemble.

Les thèmes comme les conséquences de la séparation sur la famille (ex. : le choc psychologique, les réactions et les besoins des enfants) et l’importance de bien communiquer avec l’autre parent y sont abordés. Il y est aussi question des aspects juridiques d’une séparation et du processus de médiation.

Pour plus d’information : Séance d’information de groupe sur la parentalité après la rupture

 

Julie Leduc – Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Photo : GettyImages/PeopleImages

À lire aussi