Être curieux, un atout pour apprendre à lire

Être curieux, un atout pour apprendre à lire
Une grande curiosité serait associée, chez les enfants d’âge préscolaire, à une meilleure réussite à l’école, rapporte une étude américaine.

8 mai 2018 | Les enfants curieux comprendraient plus facilement les bases de la lecture et des mathématiques, avance une étude américaine.

Selon les résultats obtenus, une grande curiosité avant l’entrée à l’école serait associée à une meilleure réussite scolaire au cours de la première année d’école, autant chez les garçons que chez les filles. Les chercheurs ont aussi remarqué que, chez les tout-petits issus de milieux défavorisés, la curiosité constituerait un facteur encore plus important de réussite à l’école.

Dans le cadre de cette étude, la curiosité était définie comme la joie de découvrir de nouvelles choses et la motivation à chercher des réponses à ce qu’on ne connaît pas.

Actuellement, la majorité des interventions de préparation à l’école sous-estiment la valeur de la curiosité, puisque c’est surtout le développement de la concentration et de l’autocontrôle (apprendre à maîtriser ses comportements et ses émotions) qui est mis de l’avant, soulignent les auteurs de l’étude. Leurs résultats montrent toutefois que même un tout-petit qui a de la difficulté à s’autocontrôler pourrait bien réussir à l’école s’il fait preuve d’une grande curiosité.

Cette recherche a été menée sur 6200 enfants nés en 2001. Pour déterminer le niveau de curiosité et d’autocontrôle de ces tout-petits, l’équipe a analysé des questionnaires remplis par leurs parents. Les chercheurs ont aussi examiné les résultats de ces enfants à des tests de lecture et de mathématiques effectués à la maternelle.

Sources : ScienceDaily et Pediatric Research


Marie-Claude Ouellet — Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/SbytovaMN

À lire aussi