Les enfants ont-ils des préjugés envers les personnes âgées?

Les enfants ont-ils des préjugés envers les personnes âgées?
Les enfants qui ont une bonne relation avec leurs grands-parents auraient moins tendance à faire de l’âgisme, indique une étude belge.

19 janvier 2018 | Les personnes âgées sont souvent victimes de préjugés négatifs en raison de leur âge. Or, une étude belge a démontré que la relation qu’a un enfant avec ses grands-parents influencerait sa perception des personnes âgées en général.

En effet, les enfants qui sont heureux ou très heureux de voir leurs grands-parents auraient des opinions plus positives au sujet des aînés, même s’ils ne se voient pas souvent. À l’inverse, les enfants qui ont une moins bonne relation avec leurs grands-parents auraient plus tendance à faire de l’âgisme, c’est-à-dire à entretenir des préjugés négatifs envers les personnes âgées.

En général, les enfants étudiés ont exprimé des opinions neutres ou positives au sujet des aînés. Les chercheurs ont toutefois noté que les enfants exprimaient le plus de préjugés entre l’âge de 7 et 9 ans et qu’ils en exprimaient le moins entre 10 et 12 ans. Toutefois, la tendance à l’âgisme semblait réapparaître entre 13 et 16 ans.

Parmi les enfants étudiés, les filles avaient une opinion légèrement plus favorable que les garçons au sujet des aînés et envisageaient leur propre vieillissement de façon plus positive. Par contre, les enfants dont les grands-parents étaient en mauvaise santé étaient plus enclins à l’âgisme.

À la lumière de ces résultats, les auteurs considèrent que le meilleur outil pour contrer l’âgisme chez les jeunes consisterait à favoriser les contacts de qualité entre les enfants et leurs grands-parents.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont interrogé 1151 enfants âgés de 7 à 16 ans au sujet de leurs opinions sur le vieillissement et les personnes âgées, de leurs rapports avec leurs grands-parents, de la santé de ceux-ci et de la fréquence à laquelle ils les voyaient.

Sources : Université de Liège, Santelog et Eurekalert


Marie-Claude Ouellet — Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/pixelfit

À lire aussi