Accro aux écrans? Des signes à surveiller chez les enfants

Accro aux écrans? Des signes à surveiller chez les enfants
Il n’y a pas que le temps d’écran qui devrait être considéré pour prévenir la dépendance aux écrans chez les enfants, selon des chercheurs américains.

19 décembre 2017 | Calculer le temps qu’un enfant consacre à la télévision, à l’ordinateur et au téléphone intelligent ne serait pas suffisant pour prévenir la dépendance, selon des chercheurs américains. Les parents auraient aussi avantage à observer les comportements de leur enfant liés aux écrans.

Les spécialistes recommandent souvent aux parents de limiter le temps d’écran afin que les enfants développent un rapport sain avec les écrans. Cependant, les auteurs de cette nouvelle étude soutiennent que les réactions associées à l’utilisation des appareils électroniques seraient aussi un élément à considérer. En effet, elles seraient un meilleur indicateur de problèmes liés à la dépendance aux écrans.

Ces chercheurs ont d’ailleurs identifié des signes à surveiller pour déterminer si un enfant âgé de 4 à 11 ans est à risque de développer une dépendance aux écrans.

Signes à surveiller

  • Perte de contrôle : mon enfant a du mal à cesser d’utiliser les appareils électroniques.
  • Perte d’intérêt : mon enfant semble intéressé uniquement par les activités associées aux appareils électroniques.
  • Préoccupation majeure : mon enfant ne semble penser qu’aux appareils électroniques.
  • Conséquences psychosociales : le temps que mon enfant passe sur les appareils électroniques nuit aux activités familiales.
  • Problèmes graves : l’utilisation d’appareils électroniques par mon enfant engendre des problèmes dans la famille.
  • État de manque : mon enfant devient frustré lorsqu’il ne peut plus utiliser les appareils électroniques.
  • Tolérance : mon enfant veut consacrer de plus en plus de temps aux appareils électroniques.
  • Tromperie : mon enfant utilise les appareils électroniques en cachette.
  • Fuite ou soulagement : quand mon enfant a une mauvaise journée, passer du temps devant l’écran semble la seule chose qui l’aide à se sentir mieux.

 

Source : EurekAlert


Marie-Claude Ouellet — Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/AndreyPopov

Partager

À lire aussi