Les mères se sentiraient souvent critiquées par la famille

Les mères se sentiraient souvent critiquées par la famille

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Selon un sondage américain, 60 % des mères d’enfants âgés de 0 à 5 ans interrogées ont dit avoir été critiquées sur leurs façons de s’occuper de leur enfant.

26 juin 2017 | Selon un sondage américain, 60 % des mères d’enfants âgés de 0 à 5 ans interrogées ont dit avoir été critiquées sur leurs façons de s’occuper de leur enfant. Les critiques porteraient sur tous les aspects qui touchent les enfants, de la discipline au sommeil en passant par l’allaitement.

Ces critiques proviendraient surtout de l’entourage proche des mères. Ainsi, 37 % d’entre elles ont dit avoir été critiquées par leurs propres parents, tandis que 36 % l’avaient été par leur partenaire ou l’autre parent de leur enfant. De plus, 31 % des mères sondées ont indiqué que leurs méthodes parentales avaient été remises en question par leurs beaux-parents.

À l’inverse, ces mères ont rapporté avoir reçu beaucoup moins de critiques de la part d’amis, d’autres mères rencontrées dans la vie de tous les jours, de gens qui commentent sur les réseaux sociaux ainsi que du médecin et de l’éducatrice de leur enfant.

Parmi les sujets de critiques les plus souvent cités par les mères interrogées, on retrouve :

Le sujet de la discipline est le plus courant puisqu’il oppose généralement des positions bien tranchées et qu’il fait ressortir les différences culturelles, soulignent les auteurs de l’étude.

Par ailleurs, 56 % des participantes au sondage croient que les mères reçoivent trop de critiques et pas assez de reconnaissance pour le comportement de leurs enfants. De même, 62 % d’entre elles estiment que les mères se font donner beaucoup de conseils inutiles.

Les conséquences des critiques faites aux mères

La moitié des participantes au sondage ont déclaré éviter les personnes qui se montraient trop critiques à leur endroit. Pour éviter ce genre de situations, les chercheurs croient que les conseils donnés aux mères devraient être formulés avec empathie et de façon positive.

Par ailleurs, 42 % des mères sondées ont douté de leurs choix parentaux à la suite des critiques reçues. Ces doutes les auraient toutefois poussées à adopter une attitude plus proactive. En effet, plusieurs d’entre elles ont dit avoir consulté un spécialiste de la santé afin d’obtenir des conseils. Les renseignements reçus les ont, dans certains cas, incitées à modifier leur façon de faire et, dans d’autres, ils ont confirmé qu’elles avaient fait de bons choix jusqu’ici.

Les professionnels de la santé peuvent ainsi aider les mères en les encourageant à poser des questions lorsqu’elles ont des doutes. Ils peuvent aussi les rassurer et leur donner des conseils pratiques qui leur donneront confiance en elles.

De fait, les questions de santé peuvent soulever les débats entre les membres d’une même famille en raison souvent des fossés générationnels entre ce qui se faisait avant et les pratiques parentales d’aujourd’hui. Les chercheurs estiment que les membres de la famille devraient respecter les choix parentaux des mères et comprendre que ce qu’il était bon de faire auparavant n’est pas forcément la meilleure solution aujourd’hui.

Pour parvenir à ces conclusions, les auteurs ont analysé les réponses à un sondage national, réalisé auprès de 475 mères d’au moins un enfant âgé entre 0 et 5 ans.

Sources : C.S. Mott Children’s Hospital National Poll on Children’s Health et Eurekalert


Rabéa Kabbaj — Agence Science-Presse

 

Photo : Gettyimages/izusek

Partager

À lire aussi