Prématurés: prêts pour la maternelle en même temps que les autres

Prématurés: prêts pour la maternelle en même temps que les autres

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les enfants nés prématurément réussiraient plutôt bien à l’école et rattraperaient même, de façon générale, ceux nés à terme, révèle une étude américaine.

21 juin 2017 | Malgré les inquiétudes de leurs parents, les enfants nés prématurément réussiraient plutôt bien à l’école et rattraperaient même, de façon générale, ceux nés à terme, révèle une étude américaine.

Selon les résultats de cette étude, les très grands prématurés, nés à 23 et 24 semaines de grossesse, auraient des aptitudes intellectuelles similaires à celles des autres enfants lors de leur entrée à la maternelle. Par ailleurs, deux tiers de ces prématurés seraient prêts à entrer à la maternelle à l’âge recommandé. De plus, près de 2 % d’entre eux seraient considérés comme des élèves doués à l’école.

Par contre, les résultats aux tests standardisés de ces très grands prématurés seraient en dessous de ceux de bébés nés à terme. Malgré tout, ces prématurés s’en sortiraient bien en raison des bonnes aptitudes intellectuelles dont feraient preuve la majorité d’entre eux, selon les chercheurs.

Cette étude montre aussi que les prématurés nés à partir de 25 semaines de grossesse obtiendraient, lors de ces mêmes tests standardisés, des résultats légèrement inférieurs à ceux des enfants nés à terme. Enfin, les différences de résultats entre les prématurés nés après 28 semaines et les enfants nés à terme seraient quant à elles négligeables.

Au cours des premières années du secondaire, la majorité des prématurés obtiendraient d’ailleurs des résultats satisfaisants aux tests standardisés.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont analysé les données se rapportant à un peu plus de 1,3 million de bébés nés après 23 à 41 semaines de grossesse entre 1992 et 2002. Les enfants ont été évalués pour savoir s’ils étaient prêts à commencer la maternelle. Ils ont ensuite été soumis à des tests standardisés afin d’évaluer leurs compétences en lecture et en mathématiques au cours du primaire et des premières années du secondaire.

Sources : JAMA Pediatrics, HealthDay News et Northwestern University


Rabéa Kabbaj — Agence Science-Presse

 

Photo : Gettyimages/FatCamera

Partager

À lire aussi