Piscine: le risque de noyade sous-estimé?

Piscine: le risque de noyade sous-estimé?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Des parents sous-estimeraient le risque de noyade chez les enfants de 6 ans et plus, révèle un sondage américain.

26 mai 2017 | Des parents sous-estimeraient le risque de noyade chez les enfants de 6 ans et plus, révèle un sondage américain.

Selon les résultats de ce sondage, plus de 1 parent sur 3 autoriserait son enfant de 6 ans ou plus à se baigner dans une piscine sans la surveillance d’un adulte. Moins de parents permettraient toutefois à leur enfant d’être sans surveillance dans un lac (16 %) ou dans l’océan (13 %).

Même si la grande majorité des répondants croient qu’il est important que les enfants possèdent les techniques de base en natation, 14 % des parents laisseraient leur enfant de 6 ans ou plus qui ne sait pas nager se baigner sans surveillance dans une piscine. Lorsque l’enfant sait nager, cette proportion passe à 45 % des parents.

Les auteurs du rapport appellent les parents à faire preuve de vigilance et à s’assurer de la sécurité de leur enfant lorsque celui-ci se trouve près d’un plan d’eau. Rappelant que les noyades peuvent arriver partout, souvent en silence et rapidement, ces auteurs conseillent aux parents de se méfier du faux sentiment de sécurité qu’inspirent les lieux bien connus, comme les piscines résidentielles.

Les enfants devraient être surveillés en permanence lorsqu’ils sont dans l’eau, même s’ils savent bien nager ou qu’ils se baignent en eaux peu profondes, estiment les auteurs du rapport. Ils ajoutent que suivre des cours de natation permet de réduire le risque de noyade. Toutefois, il n’a pas été démontré que les cours de natation sont un moyen de protéger les enfants de moins de 5 ans de la noyade.

Pour parvenir à ces conclusions, les auteurs du sondage ont interrogé 1 543 parents d’enfants âgés de 6 à 18 ans.

Selon la Croix-Rouge canadienne, la noyade serait responsable chaque année d’environ 60 décès et de 140 hospitalisations d’enfants de 14 ans et moins. Au Canada, la noyade représente d’ailleurs la deuxième cause de décès liés à des traumatismes chez les enfants de 1 à 4 ans, et la quatrième chez ceux de 14 ans et moins.

Sources : Eurekalert et Hôpital de Montréal pour enfants


Rabéa Kabbaj — Agence Science-Presse

 

Photo : Gettyimages/marcduf

Partager

À lire aussi