Régime végétalien: prévenir les carences chez les enfants

Régime végétalien: prévenir les carences chez les enfants
Régime végétalien : quoi manger pour éviter les carences chez les enfants?

24 mai 2017 | Un régime alimentaire végétalien mené sans suivi médical pourrait causer une carence en nutriments essentiels pour le développement des tout-petits, préviennent des experts européens.

Selon les résultats d’études, les enfants végétaliens auraient une alimentation plus faible en vitamine B12, en calcium, en zinc et en protéines. Ce constat a été formulé lors du récent congrès annuel de la Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique (ESPGHAN).

Pour cette raison, ces experts suggèrent aux parents végétaliens de parler avec un médecin ou une nutritionniste afin d’être informés des risques de certaines carences et de ce qu’il faut faire pour les prévenir.

La vitamine B12

Dans le régime végétalien, tous les aliments d’origine animale sont exclus. Les végétaliens ne mangent donc pas de viande, de volaille, de poisson, de fruits de mer, d’oeufs, de lait ni de produits laitiers.

La principale carence qui guette les enfants végétaliens est le manque de vitamine B12, soutiennent les experts. Cette vitamine se retrouve principalement dans les aliments d’origine animale. Elle est essentielle à la production de cellules sanguines et au bon fonctionnement du système nerveux.

Manquer de cette vitamine peut donc être risqué pour la santé et le développement d’un tout-petit. Un bébé allaité dont la mère manque de vitamine B12 peut aussi développer une carence en vitamine B12 entre le 2e et le 12e mois.

Quoi manger?

Pour combler le manque de vitamine B12, la nutritionniste Stéphanie Côté recommande des aliments enrichis comme la boisson de soya, la levure alimentaire (ex. : Red Star®) et les produits de simili-viande végétariens (ex. : Yves Veggie®).

Le calcium et les protéines

Les tout-petits végétaliens peuvent également présenter des carences en calcium et en protéines, ajoutent les experts.

Les boissons de riz ou d’amande sont souvent présentées comme des substituts au lait de vache, mais leur apport nutritionnel ne peut pas être comparé à celui du lait, soulignent-ils.

De plus, ils rappellent que le maintien d’un apport élevé en calcium est important afin d’assurer à l’enfant une densité osseuse normale pour le reste de sa vie.

Du rachitisme a d’ailleurs été déjà décelé chez des enfants soumis à des régimes alimentaires déficients en calcium et consommant de grandes quantités de boisson de soya non enrichie.

Quoi manger?

Seules les boissons de soya enrichies peuvent être considérées comme un substitut valable au lait de vache, soutient Stéphanie Côté. De plus, comme le lait, elles contiennent aussi de la vitamine D, ce qui favorise l’absorption du calcium.

Il est également possible de combler les besoins en calcium des enfants avec le tofu enrichi de calcium, les haricots blancs, le chou chinois, le brocoli et les amandes. Il est aussi possible d’offrir d’autres aliments enrichis de calcium comme des yogourts de noix ou de soya, indique Stéphanie Côté.

Dans le régime végétalien, les bonnes sources de protéines proviennent principalement des légumineuses, du tofu, des noix et des graines. Le défi pour varier les sources et les recettes est donc plus grand, souligne la nutritionniste.

Protéines dans les boissons végétales et le lait
Voici la teneur en protéines de 1 tasse (250 ml) de :
  • boisson de riz : moins de 1 g;
  • boisson d’amande : 1 g;
  • boisson de soya : 6 à 8 g;
  • lait : 9 g.

 

Sources : Eurekalert et Mon équilibre UL


Agence Science-Presse et Naître et grandir

 

Photo : Gettyimages/oksun70

À lire aussi