Comment favoriser l'activité physique après la grossesse?

Comment favoriser l'activité physique après la grossesse?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Encourager les jeunes mamans à opter pour une activité sportive qu’elles aiment et qui n’a pas d’horaire fixe faciliterait la reprise de l’exercice physique après la grossesse, révèle une étude réalisée aux États-Unis.

30 mars 2017 | Encourager les jeunes mamans à opter pour une activité sportive qu’elles aiment et qui n’a pas d’horaire fixe faciliterait la reprise de l’exercice physique après la grossesse, révèle une étude réalisée aux États-Unis.

Selon les résultats obtenus, les nouvelles mères qui faisaient une activité physique qu’elles aimaient et qui adaptaient leur horaire d’entraînement selon leur situation quotidienne étaient, 6 mois après le début de l’étude, plus actives que les mères qui suivaient un programme d’entraînement rigide. Toutefois, peu importe si elles avaient un entraînement flexible ou rigide, toutes les participantes à l’étude avaient réussi à augmenter leur niveau d’activité physique.

Pour les nouvelles mamans, un programme d’entraînement rigide peut être une barrière à la pratique d’une activité physique dans l’année suivant l’accouchement, indiquent les auteurs de l’étude. Le manque de temps empêche aussi de nombreuses mères de faire de l’exercice. En effet, même les participantes à l’étude qui étaient très actives avant leur grossesse l’étaient beaucoup moins après l’accouchement puisqu’elles donnaient désormais priorité aux besoins de leur bébé.

Pour cette raison, les auteurs de l’étude invitent les mères à profiter d’un 5 ou 10 minutes ici et là pour faire de l’exercice. Cela est plus facile à faire que de réserver une plage de 30 minutes pour faire du sport. Ils mentionnent aussi qu’elles ne doivent pas se sentir coupables ou égoïstes de faire une activité pour elles-mêmes. Au contraire, cela peut les aider à être plus patientes et à avoir plus d’énergie à consacrer à leurs enfants.

Se fixer des objectifs réalistes

En plus de pratiquer des activités sportives qu’elles aiment, les jeunes mamans devraient aussi adapter leur entraînement en fonction de leurs contraintes et se donner des objectifs réalistes, recommandent les chercheurs. Par exemple, si la courte nuit de bébé empêche une maman d’être en forme pour son entraînement du matin, elle pourrait prévoir une solution de rechange, par exemple, aller marcher sur l’heure du midi ou danser au son d’une musique entraînante.

Pour arriver à ces résultats, les auteurs ont animé des ateliers de discussion autour de stratégies visant à augmenter l’activité physique auprès de 49 mères de bébés âgés de 6 semaines à 12 mois. Elles ont ensuite été séparées en deux groupes. Dans le premier, les mères étaient invitées à choisir des activités physiques qui leur plaisaient, incluant celles auxquelles leur bébé pouvait se joindre. Pour leur part, les femmes du second groupe devaient respecter un programme préétabli de course à pied, à raison de 30 minutes 3 fois par semaine. L’activité physique des participantes a été mesurée pendant 1 semaine à 3 reprises durant l’étude (avant le début des ateliers, immédiatement après, puis 6 mois plus tard).

Sources : Journal of Health Psychology et Science Daily


Rabéa Kabbaj – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/GrapeImages

Partager

À lire aussi