Faire dormir des toutous à la bibliothèque pour favoriser la lecture

Faire dormir des toutous à la bibliothèque pour favoriser la lecture

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Des photos de leur toutou en train de lire ont été montrées aux enfants. On leur a aussi transmis un message qui disait « Fais-moi la lecture. »

8 mars 2017 | Des chercheurs japonais se sont intéressés à une méthode originale pour promouvoir la lecture chez les enfants : faire passer une nuit à la bibliothèque à leur toutou préféré. Selon leurs résultats, cette approche serait efficace pour stimuler l’intérêt des tout-petits pour les livres.

Les auteurs de l’étude ont demandé à 42 enfants âgés de 5 ans d’apporter leur toutou à la bibliothèque pour y passer la nuit. Les employés de la bibliothèque ont ensuite pris des photos des toutous en train d’explorer les lieux et de lire des livres. Le lendemain, les enfants ont pu récupérer leur peluche. On leur a également remis les photographies et les livres que les toutous avaient lus. Enfin, on leur a transmis un message de la part de leur toutou : « Fais-moi la lecture quelques fois. »

Immédiatement après la nuit à la bibliothèque, les enfants ont commencé à lire des livres à leur toutou. Cette activité ne faisait toutefois pas partie de leurs habitudes auparavant. Selon les chercheurs, cela signifie que les enfants qui ont participé au projet ont développé un certain intérêt pour les livres.

Après quelques jours, les enfants ont cependant repris leurs anciennes habitudes et ont délaissé les livres. Un mois plus tard, les chercheurs leur ont rappelé la nuit que leur toutou avait passée à la bibliothèque et leur ont à nouveau montré les photos. Les enfants ont alors recommencé à faire la lecture à leur peluche. Il est donc simple de faire persister les effets bénéfiques du projet, soulignent les auteurs.

Les photographies des toutous en train de lire stimulent l’imagination des tout-petits, expliquent les chercheurs. Les jeunes enfants ont en effet de la difficulté à différencier le réel de l’imaginaire. Certains des tout-petits croyaient d’ailleurs que les toutous avaient vraiment trouvé eux-mêmes les livres à la bibliothèque.

Lorsqu’un parent lit une histoire à son enfant, il s’agit d’une activité passive. Cependant, lorsque l’enfant fait lui-même la lecture à son toutou, il apprend ainsi à devenir un lecteur actif, proposent les chercheurs. Faire la promotion de la lecture est important puisque cette activité stimule le développement du langage et de l’imagination.

Sources : Eurekalert et Heliyon


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/artoleshko

Partager

À lire aussi