Grands-parents: prendre soin de ses petits-enfants améliorerait l'espérance de vie

Grands-parents: prendre soin de ses petits-enfants améliorerait l'espérance de vie

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les grands-parents qui donnent un coup de main à l’occasion pour s’occuper de leurs petits-enfants vivraient plus longtemps.

16 janvier 2017 | Les grands-parents qui donnent un coup de main à l’occasion pour s’occuper de leurs petits-enfants vivraient plus longtemps, selon des chercheurs allemands. L’étude a été réalisée auprès de 500 personnes âgées de plus de 70 ans.

Chez les grands-parents étudiés qui prenaient soin occasionnellement de leurs petits-enfants, le risque de mourir dans les 20 prochaines années était réduit de 37 %. La moitié de ces grands-parents étaient ainsi toujours vivants 10 ans après le début de l’étude. C’était aussi le cas des aînés qui n’avaient pas de petits-enfants, mais qui aidaient leur enfant adulte ou une autre personne dans le besoin. Au contraire, la moitié des aînés qui ne venaient en aide à personne étaient décédés 5 ans après le début de l’étude.

Selon un expert, le fait de prendre soin de leurs petits-enfants pourrait donner un sens à la vie de ces grands-parents. De plus, cela les garderait actifs mentalement et physiquement. Les chercheurs rappellent d’ailleurs que plusieurs études ont déjà montré les bénéfices pour les aînés de s’impliquer dans la vie de leurs petits-enfants. Cependant, avoir la garde complète pourrait avoir des répercussions négatives sur la santé des grands-parents, soulignent les auteurs de l’étude.

Les chercheurs suggèrent donc aux parents et aux grands-parents de discuter pour déterminer la façon dont ces derniers aimeraient s’impliquer dans la vie de leurs petits-enfants. Il est en effet important que les aînés soient à l’aise avec leur niveau d’implication et qu’ils ne se sentent pas stressés par cette situation. Leur engagement sera alors aussi bon pour eux que pour leur famille, concluent les auteurs de l’étude.

Sources : Reuters et Evolution & Human Behavior


Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : GettyImages/SelectStock

Partager

À lire aussi