Grossesse: pas simple de soulager les nausées

Grossesse: pas simple de soulager les nausées

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les scientifiques auraient de la difficulté à déterminer quel est le traitement le plus efficace contre les nausées et les vomissements de grossesse.

12 octobre 2016 | Il est difficile de déterminer précisément quel traitement est le plus efficace pour soulager les nausées et les vomissements pendant la grossesse, révèle une analyse britannique.

Selon les chercheurs, les femmes ne réagissent pas toutes de la même façon aux traitements disponibles contre les nausées et vomissements. Par exemple, pour certaines femmes, prendre de petits repas plus fréquents, privilégier les aliments à haute teneur en protéine et éviter les odeurs fortes sera suffisant. Pour d’autres, la médication sera nécessaire. Les femmes devront donc peut-être essayer différents traitements avant de trouver celui qui leur convient, soulignent les auteurs de cette analyse.

Ces derniers ont tout de même pu faire ressortir certaines informations intéressantes pour les femmes enceintes souffrant de nausées ou de vomissements.

  • Le gingembre, la vitamine B6 et les antihistaminiques seraient efficaces pour soulager les symptômes légers.
  • Pour les femmes qui éprouvent des symptômes plus importants, la combinaison pyridoxine-doxylamine (DiclectinMD) permettrait de diminuer les nausées et les vomissements. Chez celles dont la situation est plus sévère, ce médicament serait plus efficace s’il est pris de façon préventive.
  • Si une femme souffre d’hyperemesis gravidarum, la forme la plus grave de vomissements de grossesse, les options sont plus limitées. Selon les études, les corticostéroïdes seraient toutefois le traitement le plus efficace pour réduire les vomissements dans cette situation.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en révisant les résultats de 78 études réalisées auprès d’un total de 8 930 femmes enceintes. Ces études étaient cependant de mauvaise qualité. De plus, elles contenaient peu d’informations sur les effets secondaires de ces traitements sur les bébés.


Sources : Reuters et JAMA

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/gilaxia

Partager

À lire aussi