Jouets de garçons ou de filles: des préférences dès 9 mois

Jouets de garçons ou de filles: des préférences dès 9 mois

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les enfants préféreraient les jouets généralement associés à leur propre sexe dès l’âge de 9 mois, révèle une étude britannique.

17 août 2016 | Les enfants préféreraient les jouets généralement associés à leur propre sexe dès l’âge de 9 mois, révèle une étude britannique réalisée auprès de 101 enfants âgés de 9 à 32 mois.

Les chercheurs ont mis les enfants en présence de plusieurs jouets typiquement masculins (une petite voiture, un ourson bleu, une balle et une pelle-excavatrice) ou féminins (une poupée, un ourson rose et une casserole). Ils ont ainsi remarqué que tous les enfants, même les plus jeunes, choisissaient les jouets associés à leur sexe. Chez les fillettes de 9 à 17 mois, le jouet le plus populaire était la casserole alors que les garçons du même âge préféraient la balle.

Cela signifie que la préférence pour les jouets stéréotypés apparaît très tôt, expliquent les scientifiques. Les enfants pourraient d’ailleurs le démontrer dès qu’ils sont capables de ramper ou de marcher pour attraper les jouets qui leur plaisent. Chez les garçons, cette préférence augmenterait avec l’âge. Au contraire, en vieillissant, les petites filles commenceraient à s’intéresser davantage aux jouets plus masculins.

Selon d’autres experts, chaque type de jouets permet de stimuler une facette différente du développement. Par exemple, les jeux de rôles et de poupées favorisent davantage le langage, alors que les jeux de blocs et de construction stimulent les habiletés spatiales. Les parents devraient donc s’assurer que leur enfant est exposé à plusieurs types de jouets différents qui lui permettront de développer tous les volets de sa personnalité.


Sources : Science Daily, Infant and Child Development et Naître et grandir

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/monkeybusinessimages

Partager

À lire aussi