Naissances au Québec: moins de bébés en 2015

Naissances au Québec: moins de bébés en 2015

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Coup d’œil sur les naissances au Québec en 2015.

29 avril 2016 | Le nombre de naissances au Québec a continué de diminuer en 2015, selon des données provisoires de l’Institut de la statistique du Québec.

L’an dernier, 86 800 bébés sont nés dans la province, ce qui représente une baisse de 1 % par rapport à 2014. Les naissances avaient d’ailleurs atteint un sommet en 2009 avec près de 89 000 nouveaux bébés qui avaient vu le jour.

Le taux de fécondité en 2015 était donc de 1,6 enfant par femme. Il demeure ainsi supérieur aux minimums atteints au début des années 2000 et dans le milieu des années 1980. Le taux de fécondité était alors de moins de 1,5 enfant par femme.

Par ailleurs, l’Institut de la statistique a relevé plusieurs informations intéressantes sur les naissances au Québec.

  • L’âge de la maternité continue d’augmenter. Les mères qui ont donné naissance en 2015 avaient en moyenne 30 ans. Ce sont d’ailleurs les femmes âgées de 25 à 34 ans qui ont eu le plus de nouveaux bébés pendant l’année.
  • Les femmes québécoises retarderaient de plus en plus le moment d’avoir des enfants. En 2015, l’âge moyen à la naissance du premier enfant était de 29 ans. En 2000, les femmes devenaient mères pour la première fois vers 27 ans.
  • Le Nord-du-Québec est la région avec la fécondité la plus importante de la province avec 2,3 enfants par femme. Au contraire, la région de Montréal a le taux le plus bas avec seulement 1,5 enfant par femme.
  • Les bébés nés au Québec d’un ou deux parents immigrants sont plus nombreux. En effet, en 2015, 30 % des nouveau-nés ont au moins un parent né à l’étranger. En 1995, ils étaient seulement 16 %.
  • Parmi les bébés nés en 2015, 44 % étaient les premiers de leur famille, 36 % étaient les deuxièmes et 20 % avaient au moins deux frères et sœurs.
  • Les bébés garçons continuent d’être un peu plus nombreux avec environ 105 garçons pour 100 filles.
  • Le nombre de naissances de jumeaux est demeuré stable et représente 3 % des naissances au Québec.


Source : Institut de la statistique du Québec

Kathleen Couillard – Agence Science-Presse

 

Photo : iStock.com/Eneri LLC

Partager

À lire aussi