Astuces de parents: deux enfants, une chambre

Astuces de parents: deux enfants, une chambre
La famille s’agrandit, mais pas le logis! Le partage de chambre entre frère et soeur devient souvent inévitable. Témoignages de quatre familles.

2 mars 2016 | La famille s’agrandit, mais pas le logis! Le partage de chambre devient alors souvent inévitable. Témoignages et conseils de quatre familles dont les enfants occupent la même chambre.

Pour Marie-Andrée et Christophe, il allait de soi qu’après quelques mois de cododo, leur petite Clara dormirait avec sa grande sœur : leur maison ne comptait jusqu’à tout récemment que deux chambres à coucher. Au-delà des considérations d’espace, Marie-Andrée aimait l’idée que ses filles passent les nuits ensemble : « J’ai toujours eu l’impression que ça créait des liens. »

Elle raconte la nuit où Camille a accompagné sa cadette à la salle de bain, les matins où les filles, qui ont aujourd’hui 8 ans et 5 ans, se lisent des histoires au lit pendant que leurs parents profitent de quelques minutes de sommeil de plus. « Mais parfois, elles se chicanent et je dois me lever pour intervenir », nuance-t-elle.

Grand frère et petite sœur

Marie-Hélène et Kevin ont eux aussi développé des trucs pour faciliter la cohabitation. Ils ont pris l’habitude de garder à l’extérieur de la chambre des vêtements de rechange, question d’être prêts à remplacer un pantalon sali, par exemple, sans réveiller l’enfant qui dort. Louis, 3 ans, a toutefois rapidement compris que même si les pleurs de Claire, 1 an, le tirent du sommeil pendant la nuit, son heure de lever n’est pas encore arrivée.

Les siestes leur ont donné plus de difficultés. Au point où les parents s’étaient résolus à ce que Claire fasse la sienne dans leur chambre. Mais depuis que la petite fréquente la garderie, son horaire s’est stabilisé et les siestes avec son frère sont enfin possibles.

Louis ne s’est pas senti envahi par l’arrivée de sa sœur dans « sa » chambre. « Il trouve normal de partager sa chambre avec sa soeur, comme papa partage sa chambre avec maman », souligne Marie-Hélène.

Aux enfants la grande chambre

Chez les Cardin-Beaudoin, la cohabitation était attendue. « Un soir, j’étais dans le salon, et Violette, ma fille de 3 ans, est passée avec sa doudou. Elle s’en allait dormir avec sa petite sœur dans notre chambre! » raconte Émilie.

Le couple a ensuite fait son nid dans la plus petite chambre au rez-de-chaussée de la maison. « Nous, on ne fait que dormir dans cette pièce », explique Émilie. Ils préféraient donc laisser la plus grande pièce aux filles. Ils auraient pu faire une chambre pour l’aînée au sous-sol, mais ils trouvaient plus simple d’avoir les deux enfants dans la même pièce.

Ils ont toutefois craint que Violette et Elsie se dérangent mutuellement, mais la routine n’a mis que quelques semaines à s’établir. « Normalement, on couche l’une 30 minutes après l’autre, mais on peut aussi les coucher en même temps. »

Pas toujours facile le partage de la chambre!

L’expérience peut toutefois être plus difficile. C’est le cas chez Paule et Philippe. Ceux-ci auraient préféré que leurs filles dorment séparément. Ils rêvent d’acheter une maison à trois chambres, mais croient plus sage d’attendre que l’emploi de Philippe soit plus stable pour le faire.

D’ici là, Juliette et Simone, le bébé, font chambre commune, et le sommeil de toute la famille en subit les conséquences : « On ne dort que d’un œil parce qu’on a peur que les filles se réveillent l’une l’autre, alors au moindre bruit, on se “garroche” dans la chambre pour calmer celle qui pleure. Cette situation a provoqué un véritable cercle vicieux : Simone se réveille plusieurs fois par nuit et ne se rendort pas sans qu’on soit là. »

Le bébé est donc de retour dans la chambre de ses parents depuis quelques semaines. Selon Paule, cette décision « ne fait qu’ajouter au cercle vicieux, même si j’admets qu’on dort un peu mieux. » Ils tentent maintenant l’entraînement au sommeil dans l’espoir que Simone apprenne à s’endormir seule.

Ensemble ou non?

Pour en revenir à Clara et Camille, leur cohabitation a été interrompue il y a quelques mois, à la demande de l’aînée. Ses parents lui ont alors aménagé une chambre au sous-sol.

Clara a trouvé difficile le départ de sa grande sœur. Et Camille a elle aussi fini par ressentir le manque. « Je ne veux pas vous décevoir, je sais que vous avez travaillé fort pour ma chambre, mais j’aimerais retourner dormir avec ma sœur », a-t-elle confié à sa maman.

Comme quoi le partage de la chambre peut bel et bien tisser des liens durables!

Anne-Hélène Dupont - 37e AVENUE

 

Photos : En haut, Louis et Claire (crédit : Marie-Hélène Hamel), en bas, Violette et Elsie (crédit : Émilie Cardin)

Partager

À lire aussi