Discipline: le retrait peut-il être utile?

Discipline: le retrait peut-il être utile?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


En suivant certaines règles, la fréquence de l’utilisation du retrait devrait diminuer à mesure que le comportement de l’enfant s’améliore.
Agence Science-Presse

9 septembre 2015 | Même si elle n’a pas toujours bonne réputation, la technique du retrait pourrait être efficace pour améliorer le comportement de certains enfants, selon des experts américains. Il est toutefois important de s’en servir judicieusement.

Les chercheurs ont en effet observé que le comportement d’un enfant avec un trouble d’opposition s’améliorait si ses parents utilisaient le retrait à l’occasion, c’est-à-dire lorsque l’enfant s’oppose, lorsqu’il n’écoute pas les consignes ou lorsqu’il frappe. Le retrait est une intervention où l’on met un enfant à l’écart pour un certain temps afin qu’il se calme et réfléchisse à son comportement.

L’étude indique cependant que discuter avec un tout-petit demeure la méthode la plus efficace pour diminuer la fréquence de ces gestes à long terme, même si elle ne fonctionne pas très bien dans l’immédiat. À l’inverse, essayer de trouver un compromis dans ces situations donne de bons résultats sur le coup, mais empire le comportement de l’enfant à long terme. Les chercheurs précisent également que le retrait est inefficace pour les enfants sans trouble d’opposition qui ont des comportements moins dérangeants comme négocier ou pleurnicher.

Comment bien utiliser le retrait
Selon les chercheurs, le retrait peut donc être utilisé dans les cas où l’enfant s’oppose constamment, ignore les consignes ou a des gestes agressifs. Le retrait ne devrait toutefois jamais être décidé sur un coup de tête.

  • Les parents devraient expliquer clairement à l’enfant quels gestes (frapper, crier, lancer des objets) entraîneront un retrait. Une fois que ces règles sont établies, le parent doit s’assurer de toujours les appliquer quand l’enfant ne les respecte pas.
  • Lorsque l’enfant a un comportement inadéquat, les parents devraient d’abord lui laisser une chance de corriger son geste en lui offrant un avertissement.
  • Si l’enfant ne change pas son comportement, les parents devraient alors appliquer le retrait en mettant l’enfant à l’écart un certain temps afin qu’il se calme et réfléchisse à son comportement.

En suivant ces recommandations, la fréquence de l’utilisation du retrait devrait diminuer à mesure que le comportement de l’enfant s’améliore, soulignent les scientifiques.

Les chercheurs sont arrivés à ces conclusions en demandant à 102 mères de décrire comment elles intervenaient auprès de leurs enfants lorsqu’ils négociaient, qu’ils pleurnichaient, qu’ils n’écoutaient pas une consigne, qu’ils les défiaient ou qu’ils frappaient.


Sources : Eurekalert et American Psychological Association

Partager

À lire aussi