Suivi médical: peu d’information sur l’allaitement, le sommeil et la suce

Suivi médical: peu d’information sur l’allaitement, le sommeil et la suce

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Des médecins n’aborderaient pas les sujets de l’allaitement, de l’utilisation de la suce ou du sommeil de bébé avec les mères qui les consultent.
Agence Science-Presse

17 août 2015 | Certains médecins n’aborderaient pas des sujets tels que l’allaitement, l’utilisation de la suce ou le sommeil de bébé avec les nouvelles mères qui les consultent, selon une étude américaine. Pourtant, ces sujets font l’objet de nombreuses recommandations de la part de l’Académie américaine de pédiatrie.

D’après les résultats de cette étude, 20 % des mères n’avaient en effet reçu aucun renseignement de leur médecin sur l’allaitement ou sur la position recommandée pour le sommeil de leur bébé. Plus de 50 % des femmes interrogées n’avaient pas été informées de l’endroit où leur bébé devrait dormir et près de 75 % n’avaient pas parlé de l’utilisation de la suce avec leur médecin.

De plus, les chercheurs ont noté que dans 10 à 15 % des cas, les médecins n’offraient pas des informations conformes aux positions de l’Académie américaine de pédiatrie en ce qui concerne l’allaitement et l’utilisation de la suce. Pour ce qui est du sommeil, les scientifiques ont observé que 25 % des mères avaient reçu des conseils non conformes.

Selon les auteurs de l’étude, plusieurs raisons pourraient expliquer la réticence des médecins à aborder ces sujets. Certains médecins connaissent peut-être mal ces recommandations. D’autres pourraient être en désaccord avec les positions de l’Académie ou juger ces sujets trop controversés. Les professionnels préféreraient alors écarter le sujet pour éviter les discussions trop longues. Enfin, il pourrait également s’agir d’un problème de communication entre les médecins et les mères. Dans ce cas, les chercheurs suggèrent aux médecins d’être plus clairs et plus précis dans leurs échanges avec les nouvelles mères.

L’étude a été réalisée auprès de 1031 mères qui ont répondu à un questionnaire sur l’information qu’elles ont reçue de la part des professionnels de la santé, de leur entourage et des médias.

D’autres sources d’information
Si les professionnels de la santé étaient ceux qui offraient le plus souvent de l’information aux nouvelles mères, la famille et les médias étaient aussi des sources privilégiées de renseignements. Par exemple, près de 65 % des mères interrogées ont reçu des conseils d’allaitement de la part leur famille et environ 70 % ont été informées à ce sujet par les médias.


Sources : Medical Xpress et Pediatrics

Partager

À lire aussi