Portrait des familles homoparentales du Québec

Portrait des familles homoparentales du Québec

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Selon un bulletin publié par le ministère de la Famille, 8 % des couples homosexuels vivraient avec au moins un enfant.

25 juin 2015 | Dans les dernières années, plusieurs changements sociaux et juridiques ont permis une meilleure reconnaissance des couples de même sexe au Québec. Entre 2001 et 2011, le nombre de personnes déclarant habiter avec un conjoint de même sexe aurait d’ailleurs augmenté de 78 %. Selon un bulletin publié par le ministère de la Famille, 8 % des couples homosexuels vivraient avec au moins un enfant.

Cependant, comme les familles homoparentales ne représentent que 0,2 % des familles québécoises dirigées par un couple, les chercheurs connaissent très peu de choses de leur quotidien. Le ministère de la Famille a donc décidé d’analyser les données du recensement du Canada de 2006 et de 2011 pour faire le portrait de ces familles.

  • 77 % des familles homoparentales sont dirigées par un couple féminin et 22 % par un couple masculin. Selon les chercheurs, cela pourrait signifier que les couples d’hommes qui veulent devenir parents rencontrent plus d’obstacles que les couples de femmes.
  • 27 % des couples de même sexe avec enfants sont mariés.
  • Dans les familles homoparentales féminines, 34 % des enfants sont âgés de 0 à 4 ans alors que c’est le cas de seulement 15 % des enfants de couples masculins. Cette différence pourrait s’expliquer par le fait que les couples féminins ont davantage accès à la procréation assistée que les couples masculins, selon les chercheurs. Pour les couples masculins, les enfants seraient le plus souvent issus d’une union hétérosexuelle antérieure.
  • 26 % des familles homoparentales vivent dans la région de Montréal, 10 % dans la région de Québec et 64 % dans les autres régions de la province.
  • Près de la moitié des familles homoparentales est composée de deux conjoints ayant un diplôme collégial ou universitaire.
  • Le revenu familial total après impôt moyen des familles homoparentales québécoises est de 66 000 $.

Même si ces statistiques donnent un aperçu intéressant des familles homoparentales québécoises, il ne faut pas oublier qu’il existe plusieurs modèles de familles dirigées par un couple de même sexe. Par exemple, elles peuvent être le fruit d’un projet parental grâce à l’adoption ou aux techniques de procréation assistée ou être recomposées, avec des enfants nés d’une union précédente.

Enfin, les chercheurs rappellent qu’il n’existe pas de questions sur l’orientation sexuelle dans le recensement. Pour cette raison, l’information présentée dans leur bulletin ne concerne que les couples de même sexe qui cohabitent et n’offre pas de renseignements sur les parents homosexuels qui n’habitent pas avec un conjoint.


Source : Ministère de la Famille

 

Kathleen Couillard – Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Partager

À lire aussi