Mieux gérer les émotions grâce à la respiration

Mieux gérer les émotions grâce à la respiration

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le contrôle de la respiration serait une bonne façon d’aider les enfants à mieux gérer leurs émotions lorsqu’ils vivent des moments difficiles.
Agence Science-Presse

22 juin 2015 | Le contrôle de la respiration serait une bonne façon d’aider les enfants à mieux gérer leurs émotions lorsqu’ils vivent des moments difficiles, selon une pédiatre américaine. Les tout-petits seraient d’ailleurs plutôt doués pour maîtriser ces techniques de base en relaxation.

La respiration contrôlée consiste simplement à prendre des inspirations lentes et profondes puis à expirer doucement en laissant aux muscles le temps de bien se détendre. Ce type de respiration permettrait d’augmenter la quantité d’oxygène reçue par le cerveau et d’activer ainsi la partie du système nerveux responsable d’atténuer le stress. Le rythme cardiaque et la pression artérielle diminueraient alors de même que la perception de la douleur. Un enfant qui contrôle sa respiration pourra donc passer d’un état d’excitation à un état de calme.

C’est pourquoi la pédiatre croit que la respiration peut être bénéfique pour les enfants qui vivent des évènements stressants ou qui se sentent débordés par leurs émotions. Elle réduirait aussi la fréquence des maux de tête et de ventre. La respiration pourrait même faciliter certaines procédures médicales comme les prises de sang et les vaccins.

Pour aider un tout-petit à bien respirer, il est suggéré de faire des exercices tous les jours. Intégrer cette technique de relaxation à la routine du dodo peut d’ailleurs être une bonne façon de favoriser le calme avant d’aller au lit.

  • Demandez d’abord à l’enfant de s’allonger.
  • Déposez un toutou sur son ventre et demandez-lui d’inspirer doucement par le nez pour que le toutou se soulève. Il devra ensuite expirer lentement par la bouche pour le faire redescendre.
  • Vous pouvez suggérer à votre enfant de dire « Je suis… » pendant l’inspiration et « … calme » pendant l’expiration. Une autre option est de compter jusqu’à 4 pour chaque respiration.
  • Il est aussi possible d’utiliser des bulles de savon ou un virevent. Dites alors à l’enfant de prendre une grande respiration et puis de souffler doucement pour déplacer les bulles ou pour faire tourner le virevent.
  • Certains enfants réagissent bien aux images mentales. Celles-ci peuvent alors augmenter l’efficacité de la technique. Suggérez-lui par exemple de dire dans sa tête « J’inspire les bonnes choses et j’expire les mauvaises ». Il peut également visualiser des images, des sons ou des odeurs qu’il aime.


Source : Mayo Clinic

Partager

À lire aussi