Les directives sur la consommation de lait des enfants remises en question

Les directives sur la consommation de lait des enfants remises en question

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le lait est-il un aliment essentiel au maintien d’une bonne santé?

12 janvier 2015 | Certains spécialistes s’interrogent sur les recommandations concernant la consommation de lait pour les enfants, rapporte le quotidien La Presse.

Selon le Dr Yoni Freedhoff, professeur à la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, les études scientifiques actuelles ne permettent pas du tout de conclure que le lait est un aliment nécessaire au maintien d’une bonne santé. « Ce n’est pas un aliment magique et ce n’est pas un poison, soutient-il. C’est juste un aliment comme les autres, une source de protéines et de calcium, tout comme la truite d’ailleurs. »

Quelle quantité?
La Société canadienne de pédiatrie suggère de ne pas offrir plus de 500 à 720 ml de lait après l’âge de 12 mois. Pour sa part, le Guide alimentaire canadien recommande 2 portions de lait et substituts chaque jour pour les enfants de 2 à 8 ans. Un verre de lait de 250 ml correspond à une portion de produits laitiers.

Selon cet expert reconnu en matière de nutrition, la prépondérance du lait dans les recommandations nutritionnelles officielles s’expliquerait davantage par des techniques de marketing particulièrement efficaces, que par des preuves scientifiques convaincantes.

Nutritionniste et auteure du livre Manger pour être au top, Hélène Baribeau considère quant à elle que le lait n’est pas un aliment essentiel, mais qu’il est tout de même une source de calcium très simple à consommer, comparativement à d’autres aliments.

« Dans le cas des enfants qui mangent de tout (…), disons que c’est moins préoccupant si, un jour, ils ne prennent pas leur verre de lait, nuance-t-elle. Mais pour un enfant qui n’a pas beaucoup d’appétit, qui aime juste les pâtes et la sauce tomate, le lait demeure important. »

Ne pas insister

Nutritionniste pour le projet Nos petits mangeurs d’Extenso et blogueuse pour le site Naître et grandir, Stéphanie Côté soutient quant à elle qu’il ne faut surtout pas imposer la consommation de lait aux enfants. Comme tous les autres aliments, le lait devrait être offert dans un contexte positif pour encourager un processus de familiarisation.


Par Veille action pour de saines habitudes de vie

Source : La Presse et Soins de nos enfants

Partager

À lire aussi