Films et jeux 3D: à éviter avant 6 ans

Films et jeux 3D: à éviter avant 6 ans

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le système visuel des tout-petits n’est pas assez mature pour regarder du 3D qui exige de l’œil un travail bien différent de ce qu’il est habitué de faire.
Agence Science-Presse

19 novembre 2014 | Les technologies 3D pourraient représenter un risque pour les enfants de moins de 6 ans, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail de la France.

Avant cet âge, le système visuel des enfants n’est pas encore mature. Or, les films et les jeux 3D exigent de l’œil un travail complètement différent de ce qu’il est habitué d’effectuer.

Les études existant à ce sujet indiquent en effet que l’exposition à la technologie 3D entraîne chez les tout petits de la fatigue visuelle qui peut se manifester par de la fatigue, des douleurs autour des yeux, une sensation d’œil sec et des troubles de la vision. La technologie 3D pourrait aussi occasionner d’autres symptômes, comme des maux de tête et de dos, une perte de concentration ou des vertiges. Selon les experts, ces symptômes seraient amplifiés chez les tout-petits en raison du développement actif de leur système visuel entre la naissance et l’âge de 6 ans.

L’Agence recommande donc aux parents d’éviter que leurs tout-petits regardent des films ou jouent à des jeux vidéo utilisant cette technologie, ce que conseillent d’ailleurs déjà de nombreux fabricants.

Comment voit-on en 3D?
Lorsqu’on regarde un objet dans le monde réel, deux phénomènes se produisent simultanément. Premièrement, nos yeux convergent vers l’objet et, ensuite, la vision de chaque œil s’accommode pour que l’objet n’apparaisse pas flou. Ces deux actions impliquent deux structures différentes : les muscles des yeux et le cristallin. Ceux-ci envoient une seule et même information au cerveau : la distance à laquelle se trouve l’objet.

Lorsqu’on regarde un objet dans un film 3D, la situation est différente. Le cristallin s’ajuste sur l’écran alors que les muscles des yeux les dirigent vers l’endroit où semble se trouver l’objet dans l’espace, c’est-à-dire soit devant, soit derrière l’écran. Cette contradiction perturbe alors le cerveau et cause de l’inconfort.


Sources : Pourquoi Docteur et Anses

Partager

À lire aussi