Hausse marquée du prix du panier d'épicerie

Hausse marquée du prix du panier d'épicerie

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le prix des aliments a augmenté en moyenne de 4 à 5 % au cours de la dernière année au Québec, selon le site SOSCuisine.com.

16 octobre 2014 | Vous avez l’impression que votre épicerie vous coûte plus cher depuis quelques mois? Vous avez raison : le prix des aliments a augmenté en moyenne de 4 à 5 % au cours de la dernière année au Québec, selon le site SOSCuisine.com.

C’est surtout au rayon des aliments frais que la hausse se fait le plus sentir. Pour certains produits, le prix atteint des sommets : une augmentation de 20 % et plus comparativement à 2013. Par exemple, cet été, le prix plancher du bœuf haché mi-maigre est passé de 4,39 $ à 6,59 $ le kilo. Depuis 18 mois, le prix du filet de saumon a même fait un bond de 33 %.

Le prix de certains aliments est demeuré stable. C’est le cas notamment du filet de porc, du beurre et des fruits de saison. Des observateurs prévoient toutefois que les fruits et légumes coûteront plus cher au cours des prochains mois en raison du dollar canadien qui a faibli.

Depuis 8 ans, SOSCuisine.com surveille l’évolution des prix de 1 000 produits dans plusieurs épiceries du Québec et du Canada. L’entreprise se concentre principalement sur les produits frais non transformés puisqu’ils sont à la base d’une saine alimentation.

Au Québec, les familles dépensent en moyenne 200 $ par semaine pour leur épicerie, soit 12 % de leur budget hebdomadaire.

Des formats réduits au même prix
Depuis quelques années, les consommateurs paient aussi plus pour les produits emballés, mais souvent sans s’en rendre compte. De plus en plus, l’industrie alimentaire utilise des tactiques afin de diminuer le poids ou le volume de ses produits sans en changer le prix, ce qui équivaut à une augmentation indirecte du coût. Par exemple, le pot de Nutella de taille moyenne est passé de 400 g à 375 g et le jus d’orange Tropicana est passé de 2 L à 1,75 L au fil des ans.


Sources : SOSCuisine.com, Protégez-Vous, Option consommateur et La Presse

 

Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

À lire aussi