Gesticuler en parlant: un atout pour les enfants

Gesticuler en parlant: un atout pour les enfants

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


L’utilisation de gestes spontanés favoriserait différents types d’apprentissages chez les enfants.
Agence Science-Presse

1er septembre 2014 | Les tout-petits utilisent souvent les gestes lorsqu’ils apprennent à parler. Selon une nouvelle étude, l’utilisation de gestes spontanés favoriserait différents types d’apprentissages chez les enfants, qu’ils utilisent la parole ou le langage des signes pour communiquer.

Pour arriver à cette conclusion, une chercheuse américaine a observé 3 groupes d’enfants totalisant environ 115 tout-petits : des enfants parlant anglais, des enfants malentendants employant le langage des signes et des enfants malentendants qui n’utilisent pas ce langage. Selon elle, les gestes jouent plusieurs rôles dans le développement de l’enfant et la gestuelle qu’il emploie permettrait même d’évaluer la qualité de ses apprentissages.

Les enfants qui parlent et ceux qui emploient le langage des signes utilisent des gestes lorsqu’ils doivent apprendre quelque chose de nouveau, a-t-elle entre autres observé. Ainsi, les gestes favoriseraient la résolution de problèmes en représentant des idées qui s’expriment mal par la parole ou le langage signé.

De plus, chez les enfants qui parlent, les gestes s’ajoutent aux mots et donnent une nouvelle dimension à la communication. En fait, les petits combineraient la gestuelle et les mots avant même d’employer plusieurs mots ensemble.

Chez les enfants malentendants qui n’utilisent pas le langage des signes, les gestes servent à inventer une façon de communiquer. Ce système n’est pas très élaboré, mais constitue une première étape vers l’acquisition du langage des signes.

Une autre étude est arrivée à la conclusion que dès leurs premiers mots, les enfants seraient en mesure d’employer la parole et les gestes en même temps, avec une coordination semblable à celle d’un adulte. Selon les auteurs de cette étude, les gestes et les expressions faciales sont aussi importants que les mots, surtout pour transmettre des émotions.


Sources : Medical News Today et Philosophical Transactions of the Royal Society B

Partager

À lire aussi