Les tout-petits ayant un retard de langage peuvent apprendre des autres enfants

Les tout-petits ayant un retard de langage peuvent apprendre des autres enfants

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les tout-petits ayant un retard de langage tireraient profit de la présence d’enfants qui s’expriment bien, estiment des chercheurs américains.
Agence Science-Presse

19 août 2014 | Les tout-petits ayant un retard de langage tireraient profit de la présence d’enfants qui s’expriment bien, estiment des chercheurs américains.

Ces chercheurs ont comparé les habiletés langagières de 670 enfants de 4 ans à l’automne et au printemps afin d’en évaluer l’évolution par rapport à la moyenne de leur groupe. Parmi les enfants étudiés, un peu plus de la moitié présentait de faibles habiletés langagières.

Les résultats indiquent que les tout-petits fréquentant d’autres enfants qui s’expriment bien feraient davantage de progrès au niveau de la communication. Au contraire, être entouré d’enfants avec des difficultés de langage pourrait être nuisible. Si ces observations sont vraies pour tous les enfants, elles le sont encore plus pour ceux aux prises avec de faibles habiletés de langage, soulignent les auteurs de l’étude.

Une recherche précédente a déjà montré qu’un éducateur avec un langage soigné peut améliorer les habiletés langagières des tout-petits ayant un retard de langage. Les résultats de cette nouvelle étude montrent que le niveau de langage des autres enfants aurait aussi un impact sur le développement langagier.

Lors des jeux, les enfants auraient tendance à s’imiter les uns les autres. Ils apprendraient de cette façon à converser, à communiquer leurs besoins et à raconter ce qui leur arrive, croient les chercheurs. Il faudrait donc éviter de réunir dans un même groupe les enfants avec des difficultés.


Sources : Eurekalert et Psychological Science

Partager

À lire aussi