Barbie: un frein à l'ambition des petites filles?

Barbie: un frein à l'ambition des petites filles?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Le physique irréaliste de Barbie pourrait avoir un impact sur la perception qu’ont les petites filles des métiers qu’elles peuvent pratiquer.
Agence Science-Presse

13 mars 2014 - Le physique irréaliste de Barbie pourrait avoir un impact sur la perception qu’ont les petites filles des métiers qu’elles peuvent pratiquer, croient des chercheuses américaines.

Selon les résultats d’une petite étude qu’elles ont menée auprès de 37 fillettes de 4 ans et plus, les petites filles qui ont joué à la Barbie pensaient avoir accès à un moins grand nombre de professions que les garçons.

Pour arriver à cette conclusion, les fillettes devaient s’amuser pendant 5 minutes avec l’un des jouets suivants : une Barbie médecin, une Barbie mannequin ou une Madame Patate. Dix métiers différents leur étaient ensuite présentés : elles devaient identifier lesquels elles croyaient pouvoir pratiquer plus tard et lesquels pourraient être exercés par des garçons. Les petites filles ayant joué à la Barbie - médecin ou mannequin - voyaient moins de possibilités de carrières pour elles que pour les garçons. À l’inverse, celles ayant joué avec Madame Patate ont énuméré presque autant de professions pour elles que pour les garçons.

Selon les chercheuses, peu importe le métier personnifié, le physique de Barbie envoie le message aux petites filles qu’elles doivent d’abord et avant tout être belles, ce qui a pour effet de perpétuer certains comportements stéréotypés, croient-elles.


Sources : EurekAlert et Sex roles

Partager

À lire aussi