Les parents, mauvais juges du poids de leur enfant?

Les parents, mauvais juges du poids de leur enfant?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Plus de la moitié des parents ayant un enfant en surpoids ne réaliserait pas que ce dernier a un problème de poids, particulièrement ceux dont l’enfant a de 2 à 5 ans.

Agence Science-Presse

17 février 2014 | Plus de la moitié des parents ayant un enfant en surpoids ne réaliserait pas que ce dernier a un problème de poids, révèle une récente étude américaine.

Ce sont les parents d’enfants de 2 à 5 ans qui sous-estimeraient le plus le poids de leur bambin. Selon les chercheurs, le surpoids à cet âge est souvent confondu avec le « gras de bébé ». Cette perception serait plus fréquente du côté des garçons puisqu’on les imagine grands et forts.

Les parents en surpoids sont ceux qui éprouveraient le plus de difficulté à bien évaluer le poids de leur enfant, ont aussi noté les scientifiques. Ils font aussi remarquer que même si le taux d’obésité infantile a augmenté au fil des ans, la perception qu’ont les parents du poids de leur enfant n’a toutefois pas changé.

Les jeunes enfants en surpoids ont 5 fois plus de risques que les autres d’être obèses à l’âge de 12 ans, d’où l’importance d’agir tôt pour encourager de bonnes habitudes alimentaires et favoriser l’exercice physique. Si les parents sous-estiment le poids de leur enfant, il devient alors difficile d’intervenir, soulignent les chercheurs.

Pour arriver à ces conclusions, les scientifiques ont analysé 69 études réalisées entre 1990 et 2012 auprès de 15 791 enfants de 2 à 18 ans.


Sources : EurekAlert et Pediatrics

Partager

À lire aussi