Les mères sous-estimeraient la taille du plus jeune de la famille

Les mères sous-estimeraient la taille du plus jeune de la famille

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les mères se sont trompées en moyenne de 7,5 cm dans l’évaluation de la taille du plus jeune de la famille.

Agence Science-Presse

6 janvier 2014 | Les mères verraient le plus jeune de la famille comme étant plus petit qu’il ne l’est en réalité, révèle une petite étude australienne.

Des chercheurs ont demandé à 77 femmes d’estimer la taille de leurs enfants en faisant une marque sur un mur. Elles ont facilement réussi l’exercice pour leurs enfants plus âgés, mais elles se sont trompées en moyenne de 7,5 cm pour le plus jeune de la famille.

Selon les chercheurs, ces mères seraient en fait victimes de l’« illusion du bébé ». Elles percevraient le dernier-né de la famille comme plus petit, et ce n’est seulement qu’à l’arrivée d’un nouvel enfant qu’elles le verraient enfin tel qu’il est vraiment. Un aîné paraîtra donc soudainement plus grand à la naissance de son petit frère ou de sa petite sœur. Ce changement de perception ne se produirait toutefois pas pour le petit dernier qui resterait, aux yeux de ses parents, le bébé de la famille.

Cette perception de la grandeur pourrait expliquer en partie pourquoi la personnalité d’un enfant est affectée par son rang dans la famille. On suppose en effet que les parents traiteront leur plus jeune enfant différemment s’ils le considèrent plus petit qu’il ne l’est réellement. Cette attitude particulière pourrait ensuite influencer le caractère de l’enfant, concluent les chercheurs.


Souces : New Scientist et Current Biology

Partager

À lire aussi