Des idées pour simplifier le temps des fêtes

Des idées pour simplifier le temps des fêtes

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Voici quelques conseils qui vous aideront à célébrer Noël autrement, sans vous épuiser.

16 décembre 2013 – Voici quelques conseils qui vous aideront à célébrer Noël autrement, sans vous épuiser.

  • Ne pas investir trop de temps ni d’énergie dans l’achat et l’emballage des cadeaux. Ne pas chercher non plus à organiser une réception trop parfaite. Sinon, le jour venu, vous risquez d’être stressé au point de n’avoir pas le temps ou l’envie de jouer avec vos enfants.
  • Essayer de vous simplifier la vie quand vous avez des invités à souper. Au lieu de tout préparer vous-même, pourquoi ne pas organiser un buffet où chacun apportera un plat différent? Ce sera aussi sympathique… avec, en prime, un zeste d’imprévu! Vous pouvez aussi recevoir vos proches et vos amis pour le dîner ou pour un brunch (l’idéal avec de jeunes enfants).
  • Proposer à vos invités de « faire la popote » avec vous dans l’après-midi. Vous ne verrez pas le temps passer et le souper se fera (presque) tout seul.
  • Organiser une fête sans cadeaux ou en offrir seulement aux plus petits. Si vos proches sont réticents, vous pouvez leur proposer de se limiter à un certain montant.
  • Fabriquer vous-même les cadeaux que vous offrirez. Album de photos, boutures de plantes dans un joli pot, poupée, meuble, conserves ou confitures maison… vous avez le choix.
  • Préparer une activité maison avec vos enfants. Vous pourriez les aider à monter une petite pièce de théâtre ou un spectacle de marionnettes sur le thème de Noël, par exemple. Ainsi, toute la famille pourra en profiter.
  • Dresser la liste de tout ce que vous voulez acheter, et attribuer un montant maximal à chaque chose: cadeaux, nourriture, décorations, activités, etc. Cela vous aidera à respecter votre budget.
  • Éviter d’utiliser votre carte de crédit, sauf si vous pouvez la payer à la fin du mois. Mieux vaut aussi vous abstenir de payer avec les cartes de magasin, car leurs taux d’intérêt frôlent parfois les 30%.

 

Naitre et grandir.com


      Source :
Magazine Naître et grandir, décembre 2013
      Recherche et rédaction : Équipe Naître et grandir

Partager

À lire aussi