La dépression de la mère, un facteur de risque pour l'enfant

La dépression de la mère, un facteur de risque pour l'enfant

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


La dépression durant la grossesse serait associée à un risque plus élevé de dépression chez l’enfant à 18 ans.

Agence Science-Presse — Les enfants dont la mère a vécu un épisode de dépression seraient plus nombreux à développer une dépression une fois adultes, relève une étude américaine.

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données portant sur la dépression de 8 900 femmes. Ils ont aussi tenu compte des données disponibles sur les pères.

Selon les résultats, la dépression durant la grossesse était associée à un risque plus élevé de dépression chez l’enfant à 18 ans. La dépression, en augmentant le taux d’hormones de stress des mères à l’approche de la naissance, aurait une influence sur le développement des enfants, avancent les chercheurs. La dépression du père durant la grossesse n’aurait pas d’effet sur la santé mentale future de l’enfant.

Le lien entre la dépression de la mère ou du père après la grossesse et la dépression de l’enfant à l’âge adulte n’était observable que chez les parents ayant un faible taux de scolarité.

À la lumière de ces résultats, les chercheurs plaident pour une meilleure prévention et détection des symptômes dépressifs chez les deux parents.

Dépression et accouchement prématuré
Une autre étude s’est penchée sur les symptômes dépressifs et anxieux de 23 femmes ayant accouché prématurément. Ces mères auraient vu leur humeur s’améliorer grâce à des rencontres postnatales qu’elles ont eues avec une infirmière. Au cours de ces rencontres qui duraient 45 minutes, elles pouvaient raconter la difficile naissance de leur enfant, partager leurs angoisses et faire connaître leurs besoins. Les chercheurs ont noté une baisse de leurs symptômes de dépression et d’anxiété entre le début et la fin des séances.


Sources : Santé Log, ScienceDaily

21 octobre 2013

Partager

À lire aussi