Diabète de type 1: introduire les aliments trop tôt augmenterait le risque

Diabète de type 1: introduire les aliments trop tôt augmenterait le risque

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les parents de bébé à risque de diabète de type 1 ne devraient pas introduire les aliments complémentaires trop hâtivement.

19 juillet 2013 - Les parents de bébé à risque de diabète de type 1 ne devraient pas introduire les aliments complémentaires trop hâtivement, suggère une nouvelle étude américaine menée auprès de 1 835 enfants.

Selon les résultats, les bébés génétiquement à risque de diabète de type 1 ayant commencé à manger des aliments solides avant 4 mois doubleraient leur risque de développer la maladie. Le risque serait cependant moindre pour les bébé qui sont toujours allaités par leur maman au moment de l’introduction des aliments.

Les pédiatres recommandent d’attendre 6 mois pour introduire les aliments solides dans l’alimentation des bébés. Toutefois, selon une autre étude américaine, 4 parents sur 10 entameraient cette étape avant l’âge de 4 mois.

Le diabète de type 1 se manifeste souvent durant l’enfance ou l’adolescence. Bien que l’hérédité ne soit pas la seule cause, certains enfants sont plus à risque d’en souffrir en raison de leurs antécédents familiaux. Le diabète de type 1 est moins répandu que le diabète de type 2, mais les chercheurs observent une augmentation des cas à travers le monde, particulièrement chez les enfants de moins de 5 ans.

 

Équipe Naître et grandir

Naitre et grandir.com

 

Partager

À lire aussi