Il comprend vos arrière-pensées

Il comprend vos arrière-pensées

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Même si vous ne lui dites pas tout, votre enfant serait capable, dès l’âge de 3 ans, de déduire vos arrière-pensées.

Agence Science-Presse | Même si vous ne lui dites pas tout, votre enfant serait capable, dès l’âge de 3 ans, de déduire vos arrière-pensées.

C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs qui ont voulu cerner l’habileté de très jeunes enfants à saisir la volonté — non exprimée en mots — de leurs interlocuteurs.

Pour ce faire, ils se sont d’abord penchés sur la compréhension des enfants face à une demande indirecte telle que « j’ai trouvé seulement x objets ». Cette intention de réclamer d’autres objets, pourtant non verbalisée par l’interlocuteur, était très bien saisie par les enfants.

Un autre test portait sur la compréhension des insinuations d’un interlocuteur à l’intention d’enfants de 3 et 4 ans. Lorsque l’intervenant offrait, par exemple, des céréales aux enfants en leur mentionnant qu’il n’y avait pas de lait, il insinuait qu’il ne fallait pas en prendre. La majorité des enfants refusaient alors l’offre.

Les résultats de cette étude démontrent donc que les enfants, dès l’âge de 3 ans, sont parfaitement capables de déduire ce qu’on attend d’eux.

Source : Onlinelibrary.wiley

15 avril 2013

Partager

À lire aussi