Pourquoi bébé se réveille-t-il plus souvent vers 7 mois?

Pourquoi bébé se réveille-t-il plus souvent vers 7 mois?

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Il pourrait y avoir un lien entre le développement moteur et les changements des habitudes du sommeil des nourrissons.

9 janvier 2013 - Alors que la qualité du sommeil des poupons s’améliore généralement au cours des 6 premiers mois, les bébés traversent ensuite une période plus instable, s’étendant du 7e au 11e mois.

Or, le 7e mois correspond au moment où la majorité des bébés commencent à se déplacer en rampant sur le sol. Les auteures d’une petite étude israélienne, à paraître prochainement, croient qu’il pourrait y avoir un lien entre le développement moteur et le changement des habitudes de sommeil des nourrissons.

Selon leurs observations, les bébés qui commençaient à ramper se réveillaient plus souvent et mettaient plus de temps – 10 minutes environ — à se rendormir.

Fait intéressant, l’âge auquel les bébés commencent à ramper semble aussi influer sur la qualité du sommeil. Les bébés ayant commencé à ramper vers 6 mois bougeaient davantage durant leur sommeil que ceux qui s’étaient mis à ramper plus tard, soit vers 8 mois.

Selon les chercheuses, il est possible que le fait de commencer à ramper augmente le niveau d’éveil des bébés et entraîne une période d’instabilité temporaire qui se traduit par des réveils plus fréquents.

Cette étude se veut tout de même rassurante pour les parents : 3 mois après avoir commencé à ramper, la majorité des poupons avaient retrouvé un sommeil équivalent à ce qu’il était auparavant. De plus, elle met en lumière le fait que le développement des tout-petits passe par des périodes tout à fait normales de progrès et de « régression ».

Les chercheuses ont étudié durant 6 mois, le sommeil de 28 bébés en bonne santé, âgés d’environ 5 mois, dans le confort de leur foyer. Un « actimètre », un petit appareil porté à la cheville, permettait d’enregistrer l’activité motrice des poupons. De plus, les parents devaient remplir un journal de bord et des questionnaires afin de connaître les habitudes de sommeil des bébés.

 

Marie-Claude Ouellet – Agence Science-Presse

Partager

À lire aussi