Bébé fait ses dents: les produits à éviter

Bébé fait ses dents: les produits à éviter

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Les gels anesthésiques pour soulager les poussées dentaires de bébé sont déconseillés, car ils pourraient causer une maladie rare et potentiellement mortelle.

17 août 2012 — Les gels de dentition anesthésiques vendus en pharmacie pour soulager les douleurs dues aux poussées dentaires de bébé sont à éviter. En plus de diminuer le réflexe de déglutition, ils contiennent un produit pouvant causer une maladie rare et potentiellement mortelle. Au cours de la dernière année seulement, deux mises en garde ont été formulées par Santé Canada sur l’utilisation de ces produits.

Plutôt que d’utiliser ces gels, l’Académie américaine de pédiatrie recommande aux parents de donner à bébé un anneau de dentition, préalablement refroidi au réfrigérateur, ou de masser doucement les gencives de l’enfant avec les doigts.

En effet, les produits anesthésiques, vendus sous forme de gels, vaporisateurs, liquides et autres, contiennent de la benzocaïne, un ingrédient médicamenteux dont l’usage pourrait causer une maladie rare et potentiellement mortelle, la méthémoglobinémie, une intoxication du sang. D’ailleurs, en 2006, un premier avis avait déjà établi un lien entre la benzocaïne et cette maladie.

Symptômes

Les symptômes de cette maladie, difficiles à déceler par les parents, surviennent quelques minutes ou quelques heures après l’administration du produit, qu’il ait été donné pour la première fois ou de façon régulière. Ils comprennent :

  • Décoloration de la peau, des lèvres et du lit des ongles (pâle, grise ou bleutée)
  • Essoufflement
  • Fatigue
  • Confusion
  • Nausées
  • Étourdissements
  • Maux de tête
  • Altération du rythme cardiaque

Si votre enfant présente l’un ou l’autre de ces effets secondaires, cessez immédiatement l’utilisation de l’anesthésique et appelez le 911.

 

En tout, 16 cas présumés de méthémoglobinémie ont été signalés depuis 2006 aux autorités gouvernementales. Heureusement, aucun décès n’a encore été rapporté. Afin de réduire le risque d’effets secondaires associés à ces produits, Santé Canada a donc émis une nouvelle mise en garde à l’attention des consommateurs en 2011. L’organisme a également demandé aux fabricants de ces produits d’en modifier l’emballage et l’étiquetage cette année.

Si tous ceux, petits et grands, qui utilisent de ces produits sont susceptibles de développer cette maladie, les enfants âgés de moins de 2 ans seraient toutefois les plus à risque, selon des données fournies par l’Administration Américaine de la Santé (FDA). En effet, depuis son premier avis émis en 2006, la moitié des cas recensés de méthémoglobinémie concernait des enfants âgés de moins de 2 ans.

 

Josée Nadia Drouin – Agence Science-Presse

 

Partager

À lire aussi