Le miroir: un objet qui fait réfléchir votre enfant

Le miroir: un objet qui fait réfléchir votre enfant

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Voici comment évolue la relation qu’entretient votre enfant avec le miroir au fil des mois et des étapes de son développement.

6 août 2012 - Devant le miroir, votre petit s’interroge. Qui est cet enfant qui l’observe et fait tout comme lui? Puis, un jour, il y a ce déclic : et si cet enfant c’était lui?

De 6 mois à 2 ans environ, votre enfant réalise peu à peu que cette petite frimousse qui le regarde, c’est bien lui! Les spécialistes appellent cette acquisition le « stade du miroir ».

Pour les tout-petits, le miroir c’est d’abord un outil. À travers le jeu, le miroir lui permet de se reconnaître comme une personne distincte sur le plan physique mais aussi sur le plan des émotions.

C’est pourquoi il trouve tant d’intérêt et de plaisir à envoyer la main, à donner des bisous, ou à faire des grimaces devant le miroir.

Devant le miroir

Voici comment évolue la relation qu’entretient votre enfant avec le miroir au fil des mois et des étapes de son développement*.

De 2 à 4 mois : le visage et l’expression des parents sont les premiers indices qu’a l’enfant de son identité personnelle et de ses émotions. Ils sont en quelque sorte, le premier miroir de l’enfant.

Vers 6 mois : face à son reflet dans le miroir, votre enfant croit apercevoir un autre enfant.

De 9 à 15 mois : cet autre enfant est drôlement amusant, semble se dire votre enfant en jouant devant le miroir. C’est l’âge des tests (mouvements, bisous, coucou, etc.) et aussi des… collisions frontales ! Il cherche l’autre enfant derrière le miroir, en vain. Quand il vous voit dans le miroir, il vous sourit. Mais, il ne réalise pas vraiment qu’il s’agit de votre réflexion.

De 15 à 18 mois : certains enfants vivent parfois une période de gêne face au miroir. Ils l’évitent tout en demeurant intrigués et curieux. Ils s’étonnent du comportement étrange de cet autre enfant qui ne prend même pas les jouets qu’on lui tend. Le doute s’installe. Ils sont sur le point de comprendre!

De 18 à 24 mois : l’enfant se reconnaît dans un miroir. Il se reconnaît aussi sur une photo ou dans une vidéo. À présent, il sait qu’il est une personne distincte et à part entière. L’image qu’il se fait de lui et celle que lui renvoie le miroir ne feront bientôt plus qu’une. C’est aussi autour de cette période que l’enfant entrera dans la phase d’opposition face à ses parents : je dis « non », donc j’existe!

Comment savoir si mon enfant se reconnaît dans le miroir?

Essayez cette expérience toute simple conçue par les psychologues Michael Lewis et Jeanne Brook-Gunn (1979)1.

  • Donnez un miroir à votre enfant pour qu’il se regarde. Après un moment, créez une distraction de sorte qu’il détourne son attention du miroir.
  • Discrètement, mettez-lui un petit point de rouge à lèvre sur le visage (par exemple, un petit point sur le front ou sur le nez).
  • Redonnez-lui le miroir et observez sa réaction. Autour d’un an, l’enfant remarquera le point, sans plus. Vers 15 mois, il frottera la surface du miroir pour effacer le point. Les enfants d’un an et demi et plus frotteront leur visage pour enlever la tache. C’est le signe qu’ils ont compris que cette image est leur reflet.

Le plaisir avant tout

Vous pouvez proposer à votre enfant de jouer devant le miroir, mais il est inutile d’insister s’il n’en a pas envie. Inversement, on suggère de le laisser explorer et jouer librement lorsqu’il semble y prendre plaisir. Il est en train de chercher des réponses à ses questions!

*Les âges mentionnés dans le texte ne sont utilisées qu’à titre indicatif. Il est possible et normal que le développement de votre enfant ne corresponde pas à ces âges.

 

Claudia Morissette – Naîtreetgrandir.com

 

1. Lewis, M. Brook-Gunn (1979), Social cognition and the acquisition of self, Plenum Press, 296 pages.

Partager

À lire aussi