L'obéissance favorisée par l'attachement

L'obéissance favorisée par l'attachement

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


Un lien d’attachement fort entraîne une plus grande obéissance chez l’enfant.

19 mars 2011 - Si vous souhaitez que votre enfant vous obéisse, valorisez la relation que vous avez avec lui. Une récente étude hollandaise, menée auprès d’enfants de 3 ans, démontre qu’un lien d’attachement fort entraîne une plus grande obéissance chez l’enfant.

« L’enfant adoptera moins de comportements d’opposition, si très tôt, il s’est bâti une relation d’attachement solide avec le parent », confirme Rianne Kok du Centre d’études sur l’enfant et la famille de l’Université de Leiden aux Pays-Bas.

Après avoir observé la relation mère-enfant des 534 participants à l’étude, les chercheurs les ont soumis à une expérience. Les mamans devaient demander à leur tout-petit de ranger des jouets.

Les enfants dont la relation avec leurs parents était plus précaire étaient les plus résistants à ranger leurs jouets. À l’inverse, ceux qui possédaient un attachement solide envers leurs parents obéissait sans faire de problème.

Liens et attachement
Les bébés naissent avec le besoin de former des relations étroites avec des adultes aimants et réceptifs qui sont le plus souvent avec eux. Cette relation aidera l’enfant à avoir confiance en lui et aux autres, et à surmonter les situations difficiles tout au long de sa vie.

Plus de résistance chez les garçons

La résistance des enfants du premier groupe était aussi plus forte chez les garçons que chez les filles. Une bonne relation parent-enfant, très tôt dans la vie, aurait le plus d’influence sur la socialisation des garçons, pensent les chercheurs.

La chercheuse recommande aux parents d’augmenter le niveau d’attachement entre eux et leurs enfants pour réduire la confrontation. Des soins aimants et stables, centrés sur l’enfant et ses besoins, aident à bâtir cette relation de qualité.

Elle souligne aussi que les parents devraient encourager leurs enfants à faire du rangement régulièrement. « Comme on l’a vu en laboratoire, la capacité de l’enfant à ranger est un indice important de l’obéissance de l’enfant ».

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

Partager

À lire aussi