Bébé lit sur vos lèvres

Bébé lit sur vos lèvres

Cette nouvelle fait partie de nos archives. Il se peut que son contenu ne soit pas à jour.


20 janvier 2012 - Les bébés lisent-ils sur les lèvres de leurs parents? Des chercheurs américains ont découvert que les nouveau-nés portent une grande attention à la bouche de leur interlocuteur avant même de savoir parler.

À partir de 6 mois, les bébés commencent à s’intéresser beaucoup aux mouvements des lèvres et non seulement aux sons qu’ils entendent pour apprendre à parler.

Ainsi, les chercheurs ont remarqué que les plus jeunes bébés se concentrent davantage sur le haut du visage. Lorsqu’ils sont âgés de 8 à 10 mois, ils portent leur attention principalement sur la bouche. Vers l’âge d’un an, ils regardent à nouveau les yeux de leur interlocuteur. Cette acquisition se ferait plus rapidement si les proches du nourrisson lui parlent souvent et de manière expressive.

« Cette période de transition, durant laquelle ils ne quittent pas les lèvres des yeux, correspond au début du babillage – ba, ba ou da, da. Les bébés sont très intéressés par le langage et comment les adultes parviennent à le produire », explique le psychologue du développement David J. Lewkowicz dont l’étude vient d’être publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Lorsqu’ils quittent la bouche des yeux, c’est le signe qu’ils ont acquis une certaine expertise du langage. « Lorsqu’ils ont compris comment la bouche forme les mots, les bébés cherchent alors des signaux de sociabilité. Ils vont aussi regarder ce que leur parent leur montre pour apprendre à nommer les choses qui les entourent », explique le chercheur.

Dès qu’ils auront appris comment placer leurs lèvres, les bébés seront prêts à apprendre leurs premiers mots, ce qui se produit généralement vers leur premier anniversaire.

Pour arriver à ces conclusions, l’équipe de recherche de l’Université Florida Atlantic a placé 179 bébés, âgés de 4 mois à un an face à un écran sur lequel une actrice récitait un monologue. Pendant le récit, ils ont alors enregistré les mouvements de pupilles des petits sujets.

 

Isabelle Burgun – Agence Science-Presse

 

Crédit photo : Tatyana Gladskikh / Dreamstime.com

Partager

À lire aussi